Connect with us

Actualités

Haïti-Viols Collectifs: les étudiantes prises pour cibles, l’Université Quiskeya réagit

Published

on

Haïti-Viols Collectifs: les étudiantes prises pour cibles, l'Université Quiskeya réagit 28
Cette photo sert uniquement d'illustration à cet article | (crédit photo: AP)
bongu j7

Des jeunes filles, étudiantes de différentes universités de la capitale haïtienne font l’objet de viols collectifs ces derniers jours en laissant leur établissement de formation tard dans l’après-midi. Voilà une nouvelle qui monopolise la toile depuis environ 48 heures.

Aux dernières nouvelles, le vendredi 17 mai, aux environs de 19h:30, deux étudiantes de l’université Quiskeya ont été agressées sexuellement et brutalement à la Rue Mont Joli, à quelques mètres de leur université, par des bourreaux armés.

Lundi, vers 6 heures du soir, une jeune étudiante de 21 ans, s’est vue aussi humiliée dans sa chair et dans son âme par 5 malfrats armés à la Ruelle Rivière, près de l’Université de Port-au-Prince.

Ils l’ont conduit dans un corridor, pressé la main sur sa bouche afin de l’empêcher d’appeler au secours, et ont énuméré une longue liste de jeunes filles déjà violées dans un laps de temps.

Ces demoiselles ont peur du regard des gens. Elles sont traumatisées. Elles lancent un cris d’alarme.

Barbancourt

Pour contrecarrer ce triste phénomène qui se répand, le conseil de l’université Quiskeya, à la suite d’une rencontre avec les responsables du Sous-Commissariat de Canapé-Vert, annonce les mesures qui suivent via une note publiée mardi, signée par le recteur Jacky Lumarque :

– À partir de 17 heures, toutes les 20 minutes, un bus de l’université assurera la navette entre le Campus et le Star Mart de Turgeau.

-Une patrouille du Sous-Commissariat fera des rondes régulières dans le quartier.

-Des lampadaires fonctionnant à l’énergie solaire ainsi que des caméras de surveillance seront installées dans le voisinage immédiat de l’université.

Plus loin, le rectorat de l’université Quiskeya recommande aux étudiants de se regrouper par 8 ou 10 pour quitter le Campus, de rester sur la grande route et éviter les raccourcis par les bidonvilles avoisinantes, notamment par les routes de Mont Joli et de Villa Rosa.

Actimed
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,445 other subscribers

Archives