Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Insécurité: des associations du secteur privé demandent aux entreprises de fermer leur porte le 15 avril

Insécurité: des associations du secteur privé demandent aux entreprises de fermer leur porte le 15 avril

Insécurité : des associations patronales du secteur privé demandent aux entreprises de fermer leur porte le jeudi 15 avril.

Après un long silence, les associations et chambres de commerce ont pris position par rapport à la détérioration des conditions de sécurité dans le pays. Ces associations patronales du secteur privé, dans un communiqué publié ce mercredi 14 avril, ont fait savoir qu’elles ont “décidé de soutenir et d’encourager les
entreprises à observer une journée de fermeture ce jeudi 15 avril, en signe de solidarité avec les victimes de ces actes crapuleux et leurs familles.”

Les associations patronales du secteur privé ont dit condamner avec “virulence les actes criminels de ces derniers mois et particulièrement, l’hécatombe en vies humaines dont les nombreux assassinats, attaques armées et enlèvements” de membres de la société civile. “Force est de constater que malgré les appels répétitifs pour le rétablissement de l’État de droit et la
sauvegarde de la vie humaine, les autorités semblent dans l’incapacité d’assurer ces droits fondamentaux qui sont la sécurité et la vie”, lit-on dans ce communiqué.

Juno7 Pub

Le secteur privé a dit constater qu’en dépit de tous ses efforts pour continuer à fonctionner, créer des emplois et générer des revenus fiscaux, il est arrivé aujourd’hui à un niveau de saturation sans précédent. “Nous faisons face à une vague de kidnappings et d’insécurité devant laquelle nous sommes impuissants, étant à la merci de bandits sans scrupules qui font la loi et dictent la vie nationale. Personne n’est à l’abri, personne ne bénéficie d’aucune protection des autorités”, ajoute le communiqué.

“Il est temps que les responsables de l’institution policière se mettent à l’écoute des experts et des expériences passées en matière de lutte contre la criminalité.
Les solutions existent. Il est impératif que les autorités concernées prennent les mesures adéquates afin d’éradiquer la vague de criminalité à laquelle le pays est confronté depuis trop longtemps et à côté de laquelle aucune activité durable ne peut cohabiter”, estime le secteur privé.

Le secteur privé a par ailleurs exigé des “autorités publiques concernées qu’elles prennent leurs responsabilités une fois pour toutes en faisant ce qui est nécessaire afin de permettre à la population de vivre une réalité dont seront exclus l’insécurité, le crime et le kidnapping.”

En savoir plus:

Les États-Unis pointent les élections et affirment vouloir travailler avec Claude Joseph

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Insécurité

Anviwon 44 jou, abitan nan Matisan ak zòn ki anviwonnen l yo po ko janm ka rantre lakay yo, akoz afrontman gang yo Fas...

Insécurité

Kidnapin: Nan yon nòt pou laprès ki pote siyati konsèy administrasyon Asosiyasyon Famasyen Dayiti yo, estrikti sa di l kondane avèk fòs monte ensekirite...

Insécurité

Libération des deux fonctionnaires de la Cour des comptes, l’institution dénonce l’insécurité qui sévit dans le pays. La Cour supérieure des Comptes et du...

Insécurité

Jodi madi 20 avril la fè 10 jou depi anpil relijye ak pè toujou twouve yo nan men baz 400 Mawozo ki te kidnape...