Connect with us

Culture

KOWKOW fait de grandes révélations sur l’industrie musicale et sa carrière parfois controversée

Published

on

KOWKOW fait de grandes révélations sur l’industrie musicale et sa carrière parfois controversée
Fix Clairin Lakay

Originaire de la ville de Saint-Marc dans le département de l’Artibonite, Davidson Frédérick, connu sous le nom de « KOWKOW » est né un 04 octobre 1990 d’une famille chrétienne.

Depuis sa plus tendre enfance en Haïti, il développait une passion démesurée pour la musique sans pour autant se voir comme un futur artiste.
« J’achetais des magazines de musiques pour apprendre les paroles des chansons, pour chanter sans aucune prétention de devenir l’artiste que je suis aujourd’hui, j’admirais à l’époque les groupes Barikad et Rockfam que j’aime toujours bien sûr ».

MG Motors 720

Grandi au sein d’une famille de poètes, son plaisir était d’apprendre les poèmes de ses frères et sœurs pour les réciter dans son école. C’est à l’âge de 12 ans que KOWKOW a écrit son premier poème pour le réciter à ses camarades de classe.

KOWKOW fait de grandes révélations sur l’industrie musicale et sa carrière parfois controversée

« J’ai vécu, la journée la plus humiliante je pensais que le professeur allait m’encourager mais il trouvait que le poème était tellement bien écrit que cela ne venait pas de moi, il m’a humilié devant toute la classe, j’ai crié toutes les larmes de mon corps ».

Après cet événement je n’ai pas lâché prise, je suis resté accroché à la poésie tant bien que mal. J’ai laissé le pays en 2008 pour me rendre aux États-Unis sans laisser tomber ma plume et c’est grâce à un poème qu’un rappeur à Miami Black MP Well m’a repéré et m’a contacté pour me féliciter et m’encourager à tester le rap car il pense que mes mots pouvaient se transformer facilement en Rap.
Ce dernier, m’a invité dans un studio qu’il possédait chez lui à North Miami. Et c’est à ce moment-là qu’il a créé un groupe « Energy Crew en 2011» un groupe comportant 6 artistes dont Blast Music qui lutte jusqu’à présent.

Les premières difficultés dans ce mariage d’homme d’église et poète-rappeur arrivent inévitablement suite à une écriture trop crue en 2012 « yon ti mo dous » radié dans son assemblée pour toujours.
« Quand j’ai appris la nouvelle que j’ai été radié, j’ai contacté le pasteur pour me pardonner et promettant de ne plus réciter des poèmes à caractère de drague mais malgré ça le staff m’a refusé ». En étant conscient de mon talent, j’ai décidé d’écrire un poème commercial en langue Anglaise LET ME pour lancer ma carrière solo, j’ai vidéoclipé cela avec des images très rudes et c’est alors que la sanction a été totalement définitive. Le succès est venu tout de suite avec 1 Million de vues sur ce poème.

De la poésie au Rap Kreyol complètement en 2013 avec plusieurs titres dans un style poétique mais c’est en 2014 que l’artiste va faire une courbe musicale avec sa première collaboration internationale « VIS TA VIE » avec ROMEOMANIA qui aujourd’hui est une star en Afrique francophone. Après l’appréciation de cet opus, il a enchainé avec des titres comme :Mwen pa chanje feat Ciyou Paradoks, c’est dans cette vidéo que l’artiste commence à innover d’autres styles vestimentaires :

« Au début, j’ai commencé à mettre le chapeau et les lunettes rondes, les gens me critiquaient juste au moment où Roody Roodboy, étoile montante de l’époque a recopié mon style, comme il était plus populaire que moi certains fans lui accordaient la paternité du style ce qui a créé une petite mésentente entre nous ».
De la chamaillerie à la paix, KOWKOW et Roody Roodboy sont devenus très amis et ont collaboré sur le son “BLACK LA IMOTEL” pour rendre un vibrant hommage à la légende Black Alex décédé en 2016.

Lors de la première édition de HMI AWARDS en 2016 à Miami pour récompenser toutes catégories de la musique haïtienne, la Jet 7 était présente mais un homme va se faire remarquer avec un style inédit qui va lui valoir le buzz de la soirée. « Une ceinture de la marque Louis Vuitton qui coûtait 400 USD…. attachée dans ma tête au lieu de mon rein et des chaussures en or « Jeremy Scott ».
Lors de la même soirée Roody m’a appelé pour faire une photo pendant que le cameraman fait la photo, un fanatique a pris une photo de son téléphone et l’a posté sur les réseaux et le buzz était immédiat. J’ai constaté que tout le monde riait comme s’il venait de se passer quelque chose de ridicule à mon sujet. (Izolan, Roody Roodboy, BiggyStyle riaient).

Tous les artistes très côtés à l’époque participaient à la propagation de ce buzz, entre autres: Tony Mix, Carel Pedre, Pastè Blaze etc.…

« Après ce buzz ce qui va baisser mon morale c’est que je n’ai pas reçu même un appel de soutien, les gens me traitaient de fou sans regarder mon talent, depi yo wèm parèt yo di men nèg fou a »

« Je vis aux Etats-Unis, je vois beaucoup de styles des grandes stars, je n’ai pas peur d’oser, je me suis senti incompris ».

Après cet épisode, tout ce que je fais on le prend pas au sérieux, il y a quand même des fans qui ont dit que mon style était en avance sur l’évolution de l’industrie musicale haïtienne. C’est suite à cet épisode insensé que j’ai décidé de me retourner vers une carrière internationale en chantant en Anglais et d’exprimer ma liberté artistique comme je la sens ».

2019 nouvelles carrières de nouveaux défis

Après 10 ans d’essais à se chercher un style musical.
Pour se lancer dans cette nouvelle carrière KOWKOW a du faire des choix difficiles en se séparant de sa famille à Miami pour aller habiter à Atlanta dans le but de mieux conquérir ce public recherché. Différents projets pour débuter “right now, big thinks mais c’est avec le single DRACULA qu’il commence vraiment à atteindre l’objectif tant souhaité”.

KOWKOW se frotte avec des stars internationales

C’est au cours de cette période qu’il a fait la rencontre de : Future, Lil Durk, Young Thug, Quavo des Migos, Gunna, Lil Baby, Steven Tyler, Airi, Haitian Fresh.

« Je performais avec Lil Durk à Atlanta, en coulisses j’étais avec mon manager, dans la loge j’étais assis parmi eux malgré ils me connaissaient pas, tout le monde m’a pris pour une grande célébrité en fonction de mon look, on rigolait comme si on se connaissait depuis longtemps, cela m’a permis de réaliser que tout ce temps que j’avais pris à travailler mon look n’était pas vain, cela m’a marqué ce moment ».

«J’ai croisé Lil Baby à Lenox Mall d’Atlanta j’avais envie de lui faire écouter mes sons comme il était en famille sa femme lui mettait la pression pour partir donc nous n’avons pas pu aller plus loin ».

L’artiste travaille actuellement sur son premier album studio dont le titre sera “Adapt To Survive”, il nous dit de s’adapter peu importe dans la situation qu’on se retrouve dans cette vie. Il annonce les couleurs dans le choix des featuring de ce projet avec des stars les unes plus flamboyantes que les autres, nous pouvons citer ” la méga star nigériane Burna Boy, ROMEOMANIA le natif de Léogane qui cartonne fort du côté de la Côte d’Ivoire, l’étoile de la Jamaïque Spice, la célébrité haitiano-americaine Haitian Fresh, la super star Trinidadienne Ashana Finesss, et la Star canadienne Tory Lanez”.
En attendant ce grand projet d’album, KOWKOW vient de sortir son single « ANNABELLE » dont un challenge est lancé par la danseuse haïtienne Anne Kersuze de Miami.

Le staff de Juno7 souhaite bon vent à l’artiste dans la conquête de ce public international.

 

A lire aussi:

Success Jr met le feu sur les réseaux sociaux

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,415 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle