Connect with us

Actualités

La plateforme VERITE éclate : Jerry Tardieu et Don Kato claquent la porte

Published

on

La plateforme VERITE éclate : Jerry Tardieu et Don Kato claquent la porte 26
MG300

La nouvelle est tombée tard ce mardi soir. Les deux élus vérité, parmi les plus en vue au parlement haïtien, ont remis leurs démissions.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est l’acceptation par les dirigeants de la plateforme VERITE de l’argent du gouvernement théoriquement destiné aux partis politiques pour leur modernisation. Selon le Deputé Jerry Tardieu, la  décision de l’exécutif d’allouer une enveloppe globale d’environ  600 millions de gourdes à 58 partis politiques ne servira pas à moderniser le système politique haïtien.. encore moins les partis qui ont bénéficié de cette largesse de l’exécutif.

Selon l’elu de Petion-Ville, la  decision nest pas accompagnée de garde-fous pour s’assurer que l’argent soit   utilisée avec éthique et transparence par les partis beneficiaires  qui sont pour la plupart  faibles, fragilisés, désorganisés, sans structure nationale, et sans véritable membres inscrits. De Plus, une grande majorité de ces partis est gérée selon des normes archaïques et paternalistes ce qui laisse planer un doute sur leur capacité à recevoir ces fonds et à les utiliser pour transformer véritablement leurs structures politiques.

Les observateurs avisés donnent raison aux deux parlementaires. En effet, Beaucoup de ses partis n’ont même pas d’adresse connus et ne disposent pas de local ou de siège social. Cependant, Tardieu a précisé qu’il est important de doter les partis politiques haïtiens des moyens pour qu’ils soient les véritables piliers de la  démocratie mais parallèlement ce support doit se faire dans le cadre d’un projet global devant favoriser l’émergence et l’organisation des forces politiques en quatre ou cinq grandes tendances, ceci pour nous éviter le spectacle désolant de joutes électorales avec une kyrielle  de candidats tant aux législatives, aux municipales qu’aux présidentielles.

Fix Clairin Lakay

Le sénateur Cheramy , quand a lui, a insisté aussi sur le fait que les partis politiques haïtiens sont aujourd’hui  gérés selon des normes souvent opaques et en dehors de tout contrôle des militants ou des rares membres actifs. Le sénateur de L’Ouest, connu sous le nom d’artiste DON KATO,  prévoit que  cet argent ira plutôt gonfler les poches des dirigeants et non des partis. Il voit dans cette action du gouvernement une tentative de soudoyer et fidéliser des partis politiques en utilisant les deniers de l’état.

Contactées sur ce sujet, plusieurs personnalités de la société civile ont prévu qu’une telle décision risque d’encourager la multiplication de partis politiques bidons attirés par “cet appât”. La pullulation continue de partis politiques est un frein et non un stimulant à la  démocratie.

La démission des deux fers de lanse de Vérité au Parlement vient confirmer le grand malaise et les divergences profondes qui existent entre les “ gwo zotobre” de cette plateforme que les elections de 2015 avaient consacré comme la deuxième force politique du pays avec 18 sénateurs et trois députés élus.

[views]

Barbancourt

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,788 other subscribers

Archives