Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

La vulnérabilité de la population carcérale aggravée avec la pénurie de carburant, alerte le CARDH

L'état d'urgence, un obstacle à la liberté de la presse selon le CARDH

La vulnérabilité de la population carcérale aggravée avec la pénurie de carburant, alerte le CARDH

Le centre d’analyse et de recherche en droit de l’homme lance un cri d’alarme sur la situation des prisons qui a empiré avec la pénurie de carburant qui affecte le pays depuis plusieurs mois. La vulnérabilité de la population carcérale s’est aggravée avec cette crise, signale le CARDH qui tire la sonnette d’alarme afin que les centres de détention et les prisons aient une attention particulière, à l’instar des hôpitaux et d’autres secteurs plus affectés par la crise.

Pour la cuisson (sans aborder la qualité)

Déjà confrontés à des difficultés d’ordre administratif et financier, les sous-traitants assurant la distribution des bonbonnes de propane dans les prisons de provinces ne peuvent, dans ce contexte délétère, répondre à leurs obligations. À tout moment, cette crise peut alors provoquer une émeute en raison des difficultés au quotidien des détenus qui vivent généralement dans l’indignité et l’inhumanité, a noté le Cardh qui rappelle au passage que la population carcérale compte 11. 500 prisonniers, dont 2.076 condamnés soit 18% (juin 2021).

Juno7 Pub

Sur l’accès au tribunal

Le Cardh note que la situation n’affecte pas seulement le quotidien des détenus dans le milieu carcéral. “Ses
incidences s’étendent également sur leurs déplacements vers les tribunaux et cours d’appel
en raison de la rareté du carburant, ce qui aura sans doute des conséquences
particulièrement l’augmentation de la détention préventive prolongée dont la réduction se révèle déjà très difficile.”

Sur le plan sécuritaire et logistique

Port-au-Prince et plusieurs villes de province sont plongés dans le noir depuis des semaines, signale le CARDH. “Les prisons n’ont pas de carburant pour alimenter leur groupe électrogène. Cette réalité est dangereuse pour la sécurité des prisonniers et des agents : les cellules ne peuvent être contrôlées le soir, les ordinateurs et autres matériels logistiques ne fonctionnent pas normalement… Dans ce contexte de grande criminalité, le risque d’évasion est évident.”

L'état d'urgence, un obstacle à la liberté de la presse selon le CARDH

En savoir plus:

La Suisse explique comment Haïti peut bénéficier des fonds gelés appartenant à Duvalier

 

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Insécurité

Au moins 119 cas de  kidnapping recensés pour la première moitié du mois d’octobre, selon le CARDH La Cellule d’observation de la criminalité du...

Insécurité

Insécurité: le kidnapping a connu une hausse de près de 300 % durant ces trois derniers mois, selon le CARDH La  Cellule d’observation de...

Immigration

Le CARDH recommande à l’administration Biden d’adopter un moratoire sur la déportation massive des Haïtiens. Le  Centre d’analyse et de recherche en droits de...

Actualités

Le CARDH exige la transparence dans la gestion de l’aide internationale qui sera acheminée dans le pays, suite au tremblement de terre du 14...