Connect with us

Justice

Le BINUH s’en prend à la justice haïtienne pour le non lieu dans le dossier de Yves Jean-Bart

Published

on

Crise politique et insécurité : prolongation du mandat du BINUH au 15 octobre 2021
Alez_728

Le BINUH s’en prend à la justice haïtienne pour le non lieu dans le dossier du docteur Yves Jean-Bart dit Dadou.

Le Bureau Intégré des Nations Unies en
Haiti (BINUH), dans un communiqué en date du 24 novembre, a fait part de sa “préoccupation quant au non-lieu rendu par les autorités judiciaires haïtiennes dans le dossier d’abus de pouvoir et d’agression sexuelle” qu’aurait perpétré l’ancien Président de la Fédération Haïtienne de Football, le docteur Yves Jean-Bart, sur des jeunes joueuses
de football – dont des mineures.

Le BINUH dit considerer que “les éléments de ce dossier sont très inquiétants et demande qu’un processus judiciaire indépendant et complet soit mené” afin que les victimes présumées obtiennent
justice et qu’il soit mis un frein à l’impunité en matière d’abus sexuels.

Le BINUH dit saluer, par ailleurs, les sanctions adoptées par le comité d’éthique de la FIFA dans ce dossier et appelle les
autorités haïtiennes à garantir la sécurité des présumées victimes, ainsi que leur droit à obtenir réparation.

Le bureau des Nations-Unies soutien également qu’il est important que soient mis en place des mécanismes pour assurer que les victimes d’abus sexuels et de toutes autres violences, ainsi que leurs défenseurs, ne fassent pas l’objet de menaces et d’intimidations, et puissent dénoncer ces abus en toute sécurité.

Barbancourt

En savoir plus:

Maarten Boute nommé conseiller en diplomatie économique pour la Belgique en Haïti

Alez_728

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 1,005,776 other subscribers

Archives