You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Éducation

Le Fonds national d’éducation (FNE) doté d’un directeur général

Published

on

Le titulaire du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor CADET, a procédé, ce lundi 26 novembre 2018, à l’installation du directeur général du Fonds national d’éducation (FNE), M. Joseph Frantz Nicolas.

La cérémonie s’est déroulée au local de l’Inspection générale du MENFP à Musseau en présence du directeur général du ministère, Dr. Meniol Jeune, de plusieurs membres de cabinet dont les directeur et coordonnateur, Jackson Pléteau et Jacques Yvon Pierre, du Conseiller à la présidence en matière d’éducation, Guichard Doré, d’inspecteurs généraux et de plusieurs directeurs techniques et cadres du MENFP.

Il s’agit là d’un acte important pour la mise en œuvre effective de la Loi du 17 août 2017 portant création, organisation et fonctionnement du FNE qui stipule en son article 5 que la Direction générale est l’un des deux organes centraux du FNE, à côté du Conseil d’administration.

Le FNE, un organisme autonome

Organisme autonome d’une durée illimitée, jouissant de l’autonomie administrative et financière, doté de la personnalité juridique, « le FNE a pour mission de participer à l’effort de l’éducation pour tous de la République d’Haïti et de gérer les fonds destinés au financement, tant au niveau de l’Etat qu’au niveau de collectivités territoriales, des dépenses relatives à l’éducation (…) », suivant les articles 1 et 3 de cette Loi.

Les titulaires des ministères de l’Education, des Finances, de la Planification, des Haïtiens vivant à l’étranger (ou leur représentant) et un représentant du secteur des syndicats d’enseignants forment le Conseil d’administration du FNE, composé de cinq membres, dont la présidence est assurée par le ministre de l’Education et la vice-présidence par celui du MEF, suivant les prescrits de l’article 6.

Le FNE, un mécanisme clé de mobilisation des ressources pour l’éducation

Les sources de financement sont précisées dans les articles 24 et 25 de cette Loi qui souligne qu’en dehors de dotations budgétaires, des dons, des subventions, des emprunts et des taxes, les fonds constituant le FNE proviennent des redevances et droits constitués sur les produits suivants : appel international entrant et sortant, transfert de fonds internationaux, droits et concessions sur les casinos, revenus générés par les concessions de la loterie de l’État haïtien,  gains provenant des jeux de hasard, dividendes versées à l’État par les entreprises dont le capital est détenu en tout ou partie par l’État, profits nets générés par la Banque de la République d’Haïti (BRH) et profits générés par les banques commerciales d’État.

La nomination du DG du FNE, une avancée majeure pour le secteur

Nommé par arrêté présidentiel, publié dans le Moniteur daté du 12 novembre 2018, No 193, Joseph Frantz NICOLAS est le premier directeur général de cette institution d’Etat appelée à jouer un rôle majeur dans la mobilisation des ressources afin de répondre aux grands besoins du secteur de l’éducation.

Le ministre CADET se réjouit de cette avancée pour la mise en place du FNE. Il veut croire que M. NICOLAS sera à la hauteur de la confiance placée en lui par les plus hauts dignitaires de l’Etat.

Insistant sur l’importance de cette structure d’Etat
dans son discours de circonstance, le ministre CADET espère que le DG utilisera ses compétences et son savoir-faire pour donner les résultats escomptés.

Saluant le Président de la République et le Premier ministre pour leur choix, le directeur général du FNE se veut rassurant : « il s’agit d’un devoir de citoyen à accomplir. Il s’agit d’épauler le ministre Cadet dans les efforts qu’il déploie en vue d’assainir et de réformer l’organisation du système éducatif, d’une part, tout en consolidant, d’autre part, le système de la formation technique et professionnelle ».

La tâche sera ardue mais bien loin d’être impossible, indique
Joseph Frantz NICOLAS soulignant qu’il va devoir compter sur le dynamisme, la diligence, le professionnalisme, le sens de l’éthique, le sérieux d’un personnel bien rodé et conscient des défis qui attendent cette nouvelle structure.

Bureau de communication/MENFP

Publicités
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Gui charles Saint Julien

    27 novembre 2018 at 07:14

    L’éducation représente le futur de toute nation.Une inversion dans cette matière ,nous donne beaucoup incertitudes sur le lendemain du pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!