Connect with us

Actualités

Les députés ont voté ce mardi la proposition d’augmentation du salaire minimum

Published

on

Les députés ont voté ce mardi la proposition d’augmentation du salaire minimum 28
MG3

77 pour , 0 contre et 1 abstention d’un député de l’Organisation du Peuple en lutte (Opl), c’est le résultat du vote par les députés haïtiens qui ont majoritairement approuvé ce mardi 26 mars 2019, une proposition d’augmentation du salaire minimum dans les établissements industriels et commerciaux.

Passant de 420 gourdes à 750 gourdes, la proposition des députés s’articule comme suit:
Segment A (transport aérien, secteur privé de l’électricité, banques, supermarchés, télécommunications et maisons de transfert) passe de 500 à 800 gourdes
Segment B (matériaux de construction, transport terrestre, coopératives), passe de 400 à 600 gourdes
Segment C (Hôtels, restaurants) passe de 350 à 425 gourdes
Segment E (gardiens, femme de ménage), passe de 215 à 335 gourdes
Segment F (sous-traitance), passe de 420 à 750 gourdes
Segment G (groupe petrolier) passe de 400 à 750 gourdes
Segment H passe de 400 à 600 gourdes

Cette augmentation par la chambre basse intervient après une série de discussions des parlementaires autour du rapport sur la proposition de loi modifiant celle du 10 septembre 2009 fixant le salaire minimum dans les établissements industriels et commerciaux.

En marge de cette séance aussi, les députés en ont profité pour modifier le Conseil Supérieur des Salaires (CSS), qui est une structure tripartite, regroupant trois (3) des représentants du Gouvernement, trois (3) représentants des Employeurs et trois (3) représentants des Travailleurs, conformément à la Loi organique du Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) de novembre 1983 et aux prescrits du Code du Travail (Décret du 24 février 1984).

Lait Bongu

Selon la modification de l’article 31 par les députés, le CSS est passé de 9 à 12 personnes avec deux catégories de membres à savoir: membres actifs et ceux des observateurs. Les membres actifs sont au nombre de six (6) répartis comme suit: trois (3) pour le patronat et trois (3) pour le secteur des ouvriers.

Par ailleurs la composition des membres observateurs s’échelonne ainsi: trois (3) représentants du ministère des affaires sociales et du travail et trois autres de l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (Ihsi).

De plus, les députés ont créé une nouvelle structure qui est un organe d’arbitrage composé d’un représentant de l’association des économistes haïtiens, d’un représentant de l’Office de la Protection du Citoyen (Opc) et enfin d’un représentant des organismes de droits humains.

En attendant le vote par le Sénat de cette proposition, certains secteurs de la vie nationale croient pour un meilleur salaire minimum du pays le plus pauvre du continent américain, qu’il faudrait mettre l’État et le secteur privé face à leurs responsabilités à l’égard de la population qui croupit dans une misère noire.

Jac

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,463 other subscribers

Archives