Connect with us

Actualités

« Les massacres perpétrés à La Saline, des crimes d’État planifiés pour des raisons politiques » dixit Jaccéus Joseph

Published

on

« Les massacres perpétrés à La Saline, des crimes d’État planifiés pour des raisons politiques » dixit Jaccéus Joseph 30
Lait Bongu
436 views

Le Défenseur de Droits Humains, Jaccéus Joseph n’a pas hésité à responsabiliser le gouvernement en place dans l’insécurité qui prévaut dans le pays, faisant référence aux violences armées enregistrées à la Saline récemment.

« Les gangs de La Saline sont armés par le pouvoir en place. Et c’est ce même gouvernement qui a planifié le massacre de novembre dernier » a-t-il, révélé, au micro de la presse ce mardi 23 avril.

S’exprimant également sur le phénomène Arnel Joseph qui sème la terreur avec ses hommes dans le département de l’Artibonite, l’ancien conseiller électoral affirme que ces derniers constituent une «armée gouvernementale financée avec les taxes des citoyens via l’État haïtien».

Ainsi, croit-il que le phénomène de l’insécurité sera très difficile à résoudre. « Si l’Exécutif veut mettre un frein aux actes de banditisme dans le pays, il lui suffit d’arrêter de financer ces individus », conseille-t-il.

Et Jaccéus Joseph d’ajouter que « les différents massacres perpétrés à La Saline sont liés à des motifs politiques ». Il affirme que les bandits de ce quartier réputé chaud de la capitale haïtienne, ont reçu carte blanche pour terroriser la population dans l’unique but de les empêcher de se soulever contre le régime en place.

Fix Clairin Lakay

Plus loin, le responsable du Bureau des organisations de défense des droits humains (BODDH) révèle que des fours crématoires serviraient à brûler des habitants des quartiers populaires afin de les empêcher de participer aux mouvements de mobilisation de l’opposition.

Par ailleurs, maître Jaccéus Joseph annonce que le BODDH va exercer un recours par devant la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme la semaine prochaine concernant le dossier de La Saline. Ce, pour faire suite aux deux plaintes déposées au Parquet de Port-au-Prince la semaine dernière, mais mystérieusement disparues.

MG300

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,323 other subscribers

Archives