Connect with us

Santé

L’OMS dit vouloir continuer à travailler avec les États-Unis

Published

on

Les États-Unis se retirent de l’OMS en pleine crise sanitaire liée au Coronavirus.
Jac

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dit vouloir continuer à travailler avec les États-Unis.

Malgré le fait que la semaine dernière le président américain Donald Trump a annoncé qu’il a rompu les liens entre son pays et l’Organisation Mondiale de la Santé, le directeur de l’organisation a dit lundi vouloir continuer à travailler avec les États-Unis, leur plus grand contributeur.

« Les contributions et la générosité du gouvernement et du peuple américains au profit de la santé mondiale pendant de nombreuses décennies ont été massives et ont apporté de grands bienfaits à la santé publique dans le monde », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Donald Trump avait annoncé qu’il allait rediriger ses fonds vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent. Mais le chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a aussi précisé, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève, qu’il souhaite que cette collaboration se poursuive.

Avec 893 millions de dollars apportés sur la période 2018/2019, soit environ 15 % du budget de l’OMS, les États-Unis en sont le premier bailleur de fonds. L’agence sanitaire des Nations unies est une institution multilatérale créée en 1948.

Jac

A lire aussi : Les États-Unis se retirent de l’OMS en pleine crise sanitaire liée au Coronavirus.

Officier

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,490 other subscribers

Archives