Connect with us

Hi, what are you looking for?

Justice

L’OPC appelle la justice à statuer sur le sort des policiers retournés en garde à vue

L'OPC appelle la justice à statuer sur le sort des policiers retournés en garde à vue

L’OPC appelle la justice à statuer sur le sort des policiers libérés puis retournés en garde à vue.

L’Offfice de protection du citoyen (OPC), dans une note de presse en date du lundi 22 mars, a félicité les policiers qui ont regagné leur cellule d’isolement au sous – commissariat de police du Canapé – vert, après avoir été libérés de force par le groupe “Fantôme 509″ lors des mouvements violents des mercredi 17 et jeudi 18 mars 2021.

L’OPC a également dénoncé et condamné le mode opératoire des membres du groupe « Fantôme 509”, caractérisé par la libération des policiers en isolement dans des commissariats et sous – commissariats de police, des tirs d’armes automatiques dans les rues, la saisie des clés des véhicules des citoyens, la destruction et l’incendie de biens publics et privés. De tels agissements vont à l’encontre des règles de la loi républicaine et sont contraires à la mission noble « Protéger et servir » de la PNH, a poursuivi l’OPC.

Par ailleurs, l’Office de la Protection du Citoyen presse “les autorités judiciaires à statuer avec célérité sur la situation de ces policiers qui ont regagné volontairement leur cellule d’isolement et sur tous les autres cas de personnes en détention préventive prolongée, victimes de la grève illimitée lancée par des associations de magistrats sans la mise sur pied d’une cellule d’urgence. Elle appelle la justice à statuer sur le sort des policiers retournés en garde à vue.”

Advertisement. Scroll to continue reading.

Parallèlement, l’Office de la Protection du Citoyen a exhorté “les autorités policières à prendre des dispositions pour récupérer les cadavres des agents de la Police Nationale d’Haïti, tués lors de l’opération du 12 mars à Village de Dieu afin de permettre aux parents, amis de ces disparus de faire le deuil et sans oublier d’engager des poursuites contre les individus armés de ce quartier, considérés comme des hors la loi ou des criminels sans foi ni loi.”

En savoir plus:

Les Missions diplomatiques invitées à prendre acte des mesures de la PNH contre Fantôme 509

Advertisement. Scroll to continue reading.
Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu