Connect with us

Actualités

L’opposition politique met la pression sur les Nations-Unies et continue d’éxiger le départ de Jovenel Moïse

Published

on

L'opposition politique met la pression sur les Nations-Unies et continue d'éxiger le départ de Jovenel Moïse 26
Barbancourt

C’est une foule en effervescence qui a laissé le Log Base des Nations-Unies ce vendredi 4 octobre à la fin de la manifestation annoncée par l’opposition.

Sur la route de l’aéroport, ils étaient nombreux à exprimer leur contentement après que les leaders aient délivré le massage formel qui était destiné au Secrétaire Général des Nations-Unies, Antonio Guterres.

Les sénateurs Evalière Beauplan, Nenel Cassy et le professeur Josué Mérilien faisaient partie de la délégation chargée de remettre en main propre le document aux représentants des Nations-Unies en Haïti.

Dans ce document, les partis politiques, mouvements sociaux, syndicats, personnalités, regroupements et organisations signataires de l’Alternative Consensuelle pour la Refondation d’Haïti ont attiré l’attention du Secrétaire Général sur ce qu’ils appellent, une situation explosive qui sévit en Haïti depuis l’accession de Jovenel Moïse au pouvoir. Ainsi, relatent-ils l’implication présumée du chef de l’Etat dans la dilapidation des fonds PetroCaribe, des massacres de La Saline, Carrefour-Feuilles et Tokyo, dans la prolifération des gangs armés dans le pays entres autres scandales.

Innee Beauty Parlour

Ces structures, dans leur message, demandent à Antinio Guterres de se désolidariser de Jovenel Moïse en apportant son appui à la lutte du peuple haïtien qui, soulignent-ils, réclame la démission du chef de l’Etat.

Soulignons que la grande manifestion du 4 octobre s’est deroulée à la capitale haïtienne sans aucun incident sous forte escorte policière.

bongu j7
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,171 other subscribers

Archives