Connect with us

Justice

Mandat contre Eude Lajoie pour outrage à magistrat: l’ANAMAH et l’APM soutient la démarche du juge Phidelito Dieudonné

Published

on

Mandat contre Eude Lajoie pour outrage à magistrat: l'ANAMAH et l'APM soutient la démarche du juge Phidelito Dieudonné
Barbancourt

Mandat contre Eude Lajoie pour outrage à magistrat: l’ANAMAH et l’APM soutient la démarche du juge Phidelito Dieudonné agressé verbalement par le DG du SNGRS.

Port-au-Prince , Haïti .- En date du 30 décembre 2020, le juge de paix du tribunal de Pétion-ville Phidelito Dieudonné aurait été agressé verbalement par le Directeur général du Service National de Gestion des Résidus Solides, Eude Lajoie, au moment où le magistrat venait de faire un constat à la demande d’une prioritaire dont la maison aurait été volée par le DG.

Peu après les faits, le juge en question a émis un mandat d’amener contre son agresseur pour outrage à Magistrat. Informées du déroulement des faits, l’Association Nationale des Magistrats (ANAMAH), et l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), ont publié deux notes respectives en vue d’apporter leur soutien à leur collègue et dénoncer un comportement excessif de la part d’un officiel à l’égard d’un professionnel de la justice.

“L’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH) est inquiète face aux actes d’intimidation perpétrés contre des magistrats dans l’exercice de leur fonction. L’ANAMAH reste attachée à la loi et exhorte tous les magistrats à la solidarité. L’ANAMAH félicite le comportement du juge de paix de Petion ville , le magistrat Phidelito”, lit-on dans la note de l’Association Nationale des Magistrats Haïti dont l’esprit est pareil à celle de l’APM.

“L’ Association professionnelle des magistrats (APM) dénonce l’agression verbale subie par le juge de paix de Petion Ville, magistrat Phidelito Dieudonné de la part de M. Eude Lajoie, DG di SNGRS, alors qu’il venait d’effectuer un constat à la requête d’une citoyenne dans la commune de Petion-Ville. N’était-ce le calme du magistrat, il a failli être battu par M. Lajoie et ses gardes du corps qui lui ont menacé de procéder à son arrestation. Ceci constitue un outrage à magistrat qui est une infraction à la loi pénale”, enchaîne l’Association Professionnelle des Magistrats dans sa note signée par son président, Marthel Jean Claude.

Barbancourt

Plud loin, cette structure exhorte la force publique d’exécuter sans délai ledit mandant pour que les sanctions prévues par la loi soient appliquées convenablement à l’encontre des fautifs.

En savoir plus:

Le taux de référence de la BRH pour ce jeudi 31 décembre 2020

Barbancourt
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 1,006,740 other subscribers

Archives