Connect with us

Éditorial

Montrez-moi la porte de sortie

Published

on

Ce n’est pas évident dans ce tohu-bohu qui caractérise la vie nationale d’aujourd’hui après la publication du budget 2017 – 2018. Personne n’arrive vraiment à se faire entendre dans cet environnement pollué de mensonges des uns et des autres. Mensonges des porte paroles de la présidence qui tentent maladroitement de justifier un budget vraisemblablement truffée de problèmes. Mensonges de leaders politiques qui essaient de se refaire une santé politique tout bonnement dans une perspective d’après Jovenel. Une vérité demeure. Le gouvernement reste impopulaire au meme titre que sa loi des finances.

 

C’est dans cette dynamique qu’une nouvelle bataille politique est lancée selon Me André Michel qui a repris la parole, sept mois après l’installation de Jovenel Moïse à la tête du pays suite a une élection contestée ; Tout semble indiquer que nous ne sommes pas encore prêts à abandonner nos vieilles pratiques politiques, ce qui est presque normal dans un pays où l’irrationnel est devenu la normalité. Souvent, Des hommes et femmes de chez nous se disent être de l’élite. Quelle Élite ? Celle qui a échouée au regard de la situation de chaos que nous vivons aujourd’hui comparativement aux pays de la region qui jouissent d’une longue stabilité.

Que faire pour remonter la pente ? Beaucoup de voix autorisées ou anonymes se prononcent déjà sur la nécessité de faire une halte, pour s’asseoir autour d’une table et trouver une solution autour de de ce fameux budget, la goutte d’eau qui a fait renverser le vase d’une grogne populaire contre l’inefficacité du gouvernement, contre la hausse du coût du carburant, pour les revendiquions des ouvriers du secteur de la sous-traitance, les grèves des professionnels de la santé, des enseignants, des employés de l’OAVCT (Office d’Assurance de Véhicules Contre Tiers), la crise aigüe de l’Université d’État d’Haïti.

Ce qui est certain du budget 2017 – 2018, c’est qu’il contient trop de points d’ombres notamment dans sa rubrique autres interventions publiques qui reste opaque.

Et si on fait une pause pour repenser du budget 2017 – 2018 ? Ne serait-ce pas une porte de sortie pour dégeler la situation et calmer le jeu ? Il est évident qu’on ne peut pas continuer à aller sur cette voie, la voie de l’incertitude où chaque semaine est ponctuée d’un calendrier de mobilisation, ce qui est légitime dans une démocratie pourvue qu’on respecte les lois de la république. D’un autre cote, cette situation fait peur à bon nombre de citoyens puisqu’à tout moment, le pire peut arriver

 

Il nous faut une porte de sortie, une grande porte dirait certains. Mais le problème, c’est que la clé de cette porte est introuvable, puisque celui qui la détient, le president, veut avancer tete baissée. Et ce qui est certain, après la manif, les casses, les points barre a venir, il faudra inévitablement s’assoir pour se mettre d’accord sur notre dénominateur commun, Haïti chérie.

Ricardo VINTRIS

Email : rvintris@juno7.ht

Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Advertisement

Suivez-nous sur Twitter

Sponsor

Top de la semaine

error: Content is protected !!