Connect with us

États-Unis

Nancy Pelosi remet en question la capacité de Trump à diriger

Published

on

Nancy Pelosi remet en question la capacité de Trump à diriger
Barbancourt

Le président de la Chambre des représentants Nancy Pelosi remet en question la capacité de  Trump à diriger

A quelques semaines du scrutin aux Etats-Unis, la présidente de la chambre des représentants aux États-Unis, Nancy Pelosi a dévoilé un projet de loi qui créerait une commission pour évaluer la capacité du président à diriger le pays et à assurer la continuité du gouvernement.

Nancy Pelosi, a dévoilé vendredi un projet de loi qui permettrait au Congrès d’intervenir en vertu d’un amendement à la Constitution pour démettre le président de ses fonctions, insistant sur le nécessité d’une plus grande surveillance du Congrès de la Maison Blanche. Une initiative qui intervient un an après que la chambre basse, sous Pelosi, ait tenté en vain de destituer Trump.

Le 25e amendement permet au cabinet ou au Congrès d’intervenir lorsqu’un président est incapable de remplir ses fonctions. Pelosi remet en question l’état d’esprit de Trump depuis son diagnostic de COVID-19 et a exigé plus de transparence sur sa santé.

“Il ne s’agit pas du président Donald Trump, il devra faire face au jugement des électeurs” lors des élections de novembre, a déclaré Pelosi lors d’une conférence de presse à Capitol Hill.

Nissan

Les opposants au président ont pesé avant la possibilité d’invoquer le 25e amendement, mais maintenant ils le soulèvent à quelques semaines des élections, alors que les campagnes se transforment rapidement en référendum sur la gestion par Trump de la pandémie de coronavirus.

Le Congrès n’est pas en session, il est donc peu probable que la mesure soit sérieusement envisagée, et encore moins un vote à la Chambre ou au Sénat, mais la proposition sert d’outil politique pour susciter des questions sur La santé de Trump alors que la Maison Blanche traverse une épidémie qui a infecté certains des principaux collaborateurs, membres du personnel et visiteurs, y compris les sénateurs.

À quelques semaines des élections du 3 novembre, Pelosi a déclaré que Trump devait donner plus de détails sur sa santé après avoir reçu un diagnostic de COVID-19.

Jeudi, le législateur a souligné «l’étrange tweet» de Trump dans lequel il a ordonné la suspension des négociations pour un nouveau programme d’aide en cas de pandémie – qu’il a ensuite tenté de renverser – et a déclaré que les Américains devraient savoir exactement quand il a contracté le COVID -19, après que d’autres membres de la Maison Blanche aient également été infectés.

«Les citoyens ont besoin de connaître l’état de santé du président», a déclaré Pelosi.

Trump n’a pas tardé à répondre via Twitter.
«Crazy Nancy est celle qui devrait être sous observation. Ils ne la traitent pas de folle en vain » , a tweeté jeudi le président.

Trump dit qu’il “se sent bien” après avoir été hospitalisé et de retour au travail à la Maison Blanche, mais les médecins ont donné des signaux mitigés sur son diagnostic et son traitement. Trump prévoit de reprendre sa campagne prochainement.

En savoir plus:

Assassinat de Me Dorval : l’OPC exprime ses inquiétudes au chef de l’État

Innee Beauty Parlour

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,656 other subscribers

Archives