Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Consensus pour un nouveau président: SDP, Tèt Ansanm et Fanmi Lavalas rencontrent Daniel Foote

Consensus pour un nouveau président: SDP, Tèt Ansanm et Fanmi Lavalas rencontrent Daniel Foote

SDP, Tèt Ansanm et Fanmi Lavalas ont rencontré Daniel Foote sur les efforts pour arriver à un consensus politique autour d’un nouveau président provisoire.

Dans le souci de trouver un consensus politique qui favorisera la gouvernance du pays et la réalisation des élections, trois partis et regroupements politiques opposés à Jovenel Moïse, le président assassiné, ont rencontré, ce mardi 17 août, le représentant spécial envoyé par les États-Unis, Daniel Foote, à l’ambassade américaine.

Selon un compte rendu dressé pour Juno7, le Dr. Kelly C Bastien, représentant de Tèt Ansann à cette rencontre précise qu’il a d’abord salué la solidarité américaine envers Haiti en fournissant un support logistique, technique et financier aux populations du grand sud affectées par le tremblement de terre et le passage du cyclone Grace et exprimé le souhait que les interventions s’étendent rapidement aux zones inaccessibles des Nippes..

Juno7 Pub

Pour une transition d’au moins un an et pour rester dans l’esprit de la constitution Tet Ansanm croit qu’il faudra un président provisoire surtout qu’actuellement il existe une situation conflictuelle au plus haut niveau de l’Etat où certains cherchent à remettre en question l’autorité de M. Ariel Henry, faire partir immédiatement ce CEP pour favoriser la sérénité du climat de négociation et permettre à l’état d’économiser.

Aussi la discussion a porté sur la nécessité d’un accord politique minimal et consensuel pour un gouvernement de transition composé essentiellement de représentants de la société civile tout en mettant en place des mécanismes pour financer les partis politiques aux prochaines élections. ainsi que le consensus sur une assemblée constituante avant les élections, la réforme au sein de la police et de la justice, le support pour le contrôle du traffic illicite des armes.

De son côté, Me André Michel du Secteur Démocratique et Populaire a défendu la nécessité d’un large consensus, assorti d’un accord politique, pour résoudre la Crise. Cet accord politique, dit-il, doit permettre: la formation d’un Gouvernement de Consensus, la mise en place d’un Nouveau leadership à la tête de la PNH pour rétablir la Sécurité et démanteler les groupes armés,

…la réalisation des Procès PETROCARIBE et des différents massacres d’Etat perpétrés dans les quartiers populaires, la mise en place d’un CEP crédible, la tenue de la conférence Nationale et l’organisation du débat constitutionnel, la transparence financière de l’Etat et l’audit de gestion des institutions publiques à travers des institutions comme ULCC, CSCCA.

“Nous avons écarté la possibilité des élections à la fin de cette année. Nous avons plaidé pour de bonnes élections dans les meilleures conditions dans un climat apaisé, sécuritaire, serein, avec un appareil d’Etat équilibré. La situation des victimes du tremblement de terre du Grand Sud a été abordée d’entrée de Jeu. Les discussions se sont déroulées dans une ambiance d’amitié et de respect mutuel”, a indiqué Me André Michel, représentant du SDP à cette rencontre.

Consensus pour un nouveau président: SDP, Tèt Ansanm et Fanmi Lavalas rencontrent Daniel Foote

En savoir plus:

Séisme du 14 août: le bilan provisoire avoisine les 2000 morts

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu