Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

L’ONU se dit préoccupée par les actes brutalités policières contre les journalistes

Nations Unies - L’ONU se dit préoccupée par les actes brutalités policières contre les journalistes

L’ONU se dit préoccupée par les actes brutalités policières contre les journalistes

Port-au-Prince , Haïti .- Face aux récentes violences des policiers contre les journalistes au cours desquelles Alvares Destiné et Jeanril Méus, ont été blessés par balle au Champ de Mars et le photojournaliste Chery Dieu-Nalio blessé au pied par une bonbonne gaz lacrymogène, l’ONU a réagi, dans un communiqué publié ce dimanche 14 février, pour traduire sa préoccupation, condamner ces actes de violence et faire des exhortations.

“Le système des Nations Unies en Haïti est préoccupé par l’augmentation des cas d’agressions contre les journalistes couvrant des manifestations. Au regard des allégations documentées, les Nations Unies s’inquiètent que des agents de maintien de l’ordre aient commis des actes contre certains acteurs des médias dans l’exercice de leurs fonctions professionnelles. Ces actes ont pour conséquence de limiter le droit à la liberté d’expression et d’accès à l’information” a indiqué l’ONU.

Les Nations Unies ont également exhorté, dans ce communiqué, les forces de sécurité à revoir leurs pratiques et à se pencher rapidement sur les violences contre les journalistes et autres acteurs des médias, afin que tout abus et toutes violations avérées fassent l’objet de sanctions à la suite d’enquêtes dûment diligentées.

“Les Nations Unies condamnent toute attaque commise contre des journalistes et appellent les autorités ainsi que les acteurs politiques au respect de la liberté de la presse et du droit à l’information. Une presse libre et indépendante, à l’abri de toute censure et de toute coercition, est indispensable à l’essor de la paix, au respect de la justice et à la promotion des droits de l’homme, poursuit l’ONU.

Les Nations Unies rappellent les recommandations qu’elles a faites en ce qui concerne le respect des droits de réunion pacifique et de sécurité de la personne dans le récent rapport conjoint du BINUH et du Haut-commissariat aux Droits de l’Homme sur les violations et abus aux droits de l’homme commis lors des manifestations de 2018 et 2019.

En savoir plus:

Kanaval: Prezidan Jovenel Moïse reyaji sou sa k ap pase anndan vil Gonayiv

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU accuse des membres du Conseil de sécurité de bloquer l’imposition des sanctions contre Youri Latortue. Selon le journal américain,...

Actualités

Le chef du gouvernement haïtien, le docteur Garry Conille a rencontré les Conseillers de la CSCCA autour de la lutte contre la corruption et...

Actualités

Départ imminent des policiers kényans pour Haïti pour combattre la violence des gangs Une force de police kényane s’apprête à partir pour Haïti le...

Actualités

L’État haïtien à travers l’ULCC est désormais membre du plus grand réseau mondial des autorités anti-corruption À travers l’Unité de Lutte Contre la Corruption...