Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Pierre Espérance condamne les agissements du sénateur Ralph Féthière et exige que l’action publique soit mise en mouvement

A la suite de la scène de Far-West enregistrée au Palais législatif ce lundi au cours de laquelle deux personnes ont été blessées par balles, le directeur exécutif du Réseau National de Défense de Droits Humains (RNDDH), Pierre Espérance condamne ce qu’il appelle une tentative d’assassinat perpétrée par le Sénateur Ralph Féthière sur des individus non armés.

« C’est un acte révoltant » estime Pierre Espérance. La vie du sénateur n’était pas en danger. « M. Féthière était plutôt dans une discussion houleuse avec quelques individus. Ils s’injuriaient mutuellement, explique Pierre Espérance. C’est à ce moment-là que le sénateur est sorti de son véhicule, a dégainé son arme et a délibérément tiré sur ces personnes, blessant deux d’entre elles» raconte le responsable.

Selon lui, le sénateur du PHTK aurait dû être arrêté sur le champ parce qu’il était en situation de flagrance et qu’il n’était pas protégé par l’immunité en ce moment-là. Le parlementaire n’agissait pas dans le cadre de son travail, précise M. Espérance.

Présentant ses sympathies aux victimes, Pierre Espérance invite le commissaire du gouvernement à mettre l’action publique en mouvement contre le parlementaire. « Les autorités ne peuvent plus continuer à faire de la violence sur la population. La population ne peut plus rester les bras croisés » martèle le responsable.

Advertisement. Scroll to continue reading.

De son côté le sénateur Jean Marie Ralph Féthière , dans une note de presse publiée sur son compte tweeter, condamne l’incident qui s’est produit dans la matinée au Sénat alors qu’il était venu remplir son devoir parlementaire. Le sénateur Féthière a indiqué qu’il agissait en légitime défense. Il a blâmé au passage la mauvaise foi et l’intention criminelle de certains individus armés « ceux qui n’ont pas hésité à ouvrir la portière de son véhicule pour l’agresser ». Sans présenter des excuses aux victimes, le sénateur dit renouveler sa foi dans une société fondée sur la démocratie, la liberté d’expression, le vivre-ensemble, entre autres.

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Plus de contenu

Actualités

Le Réseau National de Défense des Droits Humains, écrit au chancelier dominicain lui demandant protection au profit de Youri Chevry, arrêté en République voisine....

Actualités

RNDDH, CARDH, CE-JILAP condamnent l’arrestation arbitraire suivie de torture du juge de la Cour de Cassation Me Yvickel Dabresil. Le Centre d’analyse et de...

Politique

Des organisme de défense des Droits Humains appellent l’Organisation des Nations-Unies à cesser de soutenir Jovenel Moïse dans ses projets dits antidémocratiques. Des organismes...

Actualités

Le RNDDH accuse le président Jovenel Moïse et son équipe de créer un climat de violence dans le pays. Port-au-Prince , Haïti .- Le...