Connect with us

Actualités

Plus d’une vingtaine de députés, toutes tendances confondues, exigent de Gary Bodeau la mise en accusation du Président Jovenel Moise pour crime de haute trahison

Published

on

Haïti News - Actualité - Politique - Culture - Sport - Juno7
Suzuki 9.99
758 views

Dans une lettre adressée à Gary Bodeau Président de la Chambre basse, plus d’une vingtaine de députés lui demandent de fixer au plus vite la date de la séance de mise en accusation du Président de la République pour crimes de haute trahison. Faute par lui d’obtempérer à cette demande que les députés qualifient d’impérieuse, ces élus entendent s’opposer à la tenue de toute autre séance. Ils rappellent que les règlements intérieurs font obligation au Président de la Chambre de donner suite à une démarche qui d’ailleurs a été initiée depuis plusieurs mois et qui a respecté les prescrits de la loi.

Dans cette même lettre, ces Députés ont pris note de la détérioration rapide de la situation sociale, économique, politique et sécuritaire d’Haïti. Ils estiment que le pays est au bord de l’explosion sociale avec des protestations massives pour exiger la démission du Président Jovenel Moïse, accusé de détournement de fonds dans un rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux administratif.

Selon ces députés, en tant que Co-dépositaire de la souveraineté nationale, le Parlement ne doit pas rester indifférent aux cris de la population dont elle doit être, selon eux, la véritable caisse de résonance institutionnelle. Dans cette lettre, ils rappellent qu’en date du 20 février 2019, un groupe de députés avait transmis au bureau de la chambre des députés un acte de mise en accusation contre le Président Jovenel Moïse pour des faits constitutifs du crime de haute trahison. Dans cet acte, Il était indiqué : « qu’une fois destitué de sa fonction, Monsieur Jovenel Moïse sera traduit devant les Tribunaux de droit commun pour répondre des faits qui lui sont reprochés ».

Pour ces députés, la mise en accusation reste la seule chance pour la cinquantième législature de jouer un rôle dans le dénouement de la crise qui a trop durée. C’est aussi selon eux, l’ultime occasion pour cette législature décriée de redorer son blason aux yeux de la population.

Lait Bongu

Les Députés signataires de la lettre sont Ketel Jean-Philippe, Roger Millien, Jerry Tardieu, Joseph Manès Louis, Jean-Robert Bossé, Sinal Bertrand, Baudelaire Noelsaint, Rudy Devil, Pierre Fequiere Julien, Déus Deronneth, Jean-Marcel Lumerant, Reynald Exantus, Abel Descollines, Smith Romuald, Garnier Vikerson, Jacob Latortue, Frank Lauture, A Rodon Bien-Aimé, Paul Gérard Lorméus, Printemps Belizaire et Myriam Amilcar.

Plus d’une vingtaine de députés, toutes tendances confondues, exigent de Gary Bodeau la mise en accusation du Président Jovenel Moise pour crime de haute trahison 33

Plus d’une vingtaine de députés, toutes tendances confondues, exigent de Gary Bodeau la mise en accusation du Président Jovenel Moise pour crime de haute trahison 34

100 PWEN GRATIS

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,132 other subscribers

Archives