You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

États-Unis

Proclamée capitale israélienne par Donald Trump, jérusalem accueillera l’ambassade des Etats-unis avant la fin de l’année 2019.

Published

on

Avant la fin de l’année prochaine, l’ambassade américaine laissera Tel-Aviv pour s’installer définitivement à jérusalem, la ville sainte de l’Etat hébreu : c’est en effet la décision prise par l’administration Trump , moins de deux mois après que le président des Etats-unis a choisi de reconnaître jérusalem comme la capitale officielle d’israël. L’annonce a été faite ce lundi 22 janvier par le vice-président amércain, Mike Pence, lors d’un discours à la tribune du parlement israélien.

« Jérusalem est la capitale d’Israël et, en tant que telle, le président Trump a donné pour instruction au département d’État d’engager immédiatement les préparatifs pour déménager l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem (…) », a-t-il déclaré, sous un tonnerre d’applaudissement. Une décision historique qui est à la fois l’accomplissement d’une promesse faite par le chef de la maison blanche au peuple américain , a-t-il rappelé.

Si les démocrates ne voient toujours pas d’un bon œil cette décision que même des républicains considèrent comme précipitée -craignant un regain de violence entre israël et Palestine- ,Donald Trump s’appuie fermement sur la loi votée par le congrès ,en 1995, qui avait déclaré officiellement Jérusalem comme la capitale «indivisible» d’Israël, et appelé au déménagement de l’ambassade américaine avant mai 1999. Peu après cette annonce du président Trump le 6 décembre dernier, les dirigeants palestiniens ont décidé de geler les contrats avec les officiels américains. Mamhoud abbas , président de la Palestine affirme qu’il n’acceptera pour rien au monde aucun plan de paix proposé par washington.

 

Lu 962 fois

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!