You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Politique

Que faut il déduire de la résolution des Maires à l’Hôtel Karibe?

Published

on

La Fédération nationale des Maires d’Haïti (FENAMH) s’est réunie à l’hôtel Karibe, le vendredi 23 février 2018 écoulé, afin de discuter des nouvelles résolutions sur les conditions de fonctionnement des Mairies. L’objectif d’une telle réunion était de définir de nouvelles mesures à prendre sur l’avenir des Collectivités territoriales, des municipalités et particulièrement du renforcement de la gouvernance locale, de l’effectivité de la décentralisation, de l’amélioration des conditions de fonctionnement des Mairies afin de mieux servir les populations des différentes communes d’Haïti, selon leurs attentes.

Ils en ont profité pour statuer sur divers problèmes et handicaps majeurs que confrontent ces différentes Municipalités dans l’accomplissement de leurs tâches auprès de la population. Faisait partie également du débat, l’aspect économique particulièrement la situation de financement des projets de développement au niveau local. Ces maires ont indexé le ministre de la planification, Me Aviol Fleurant comme principale cause du problème de financement.

Parallèlement, le point relatif au ministre Fleurant qui stipule que le départ du ministre serait la solution du problème su-cité, devrait soulever certaines questions relatives à certaines communes telles que: Croix des Bouquets, Pétion-ville, Port-au-Prince, Tabarre, Jacmel, Carrefour, Saint Marc, Cap Haïtien pour ne citer que celles là. Ces communes qui ne semblent pas trop se plier sous l’influence du problème que certains membres de la FENAHM voudraient mettre en évidence. L’organisation de leur propre carnaval par certaines de ces communes, témoigne cet état de fait. Ces fonds auraient bien pu servir au financement de projets qui auraient logiquement solutionné certains des nombreux problèmes établis en début de texte. Une brève analyse des revenus de ces communes déterminera un niveau d’autonomie qui n’aura pratiquement aucune entorse au fait que les subventions ne viendraient pas à temps.

L’ultimatum des maires pour un départ éclair du Ministre avant le lundi 5 mars prochain, soulève encore des questions: le départ exigé, serait-il réellement la résolution du problème ? Les maires ont-ils tenté les solutions les plus efficaces ? Ont-ils tenté de s’asseoir avec le ministre et traité de l’étendu des problèmes?

Des questions dont les réponses devront être traitées d’une manière bilatérale et avec le plus de soin possible. Car la vérité qui en découlerait pourrait faire toute la différence.

Le second point de la résolution tient toute son essence car les cinq (5) mois d’allocation non versés aux mairies alimentent une crise dont l’essentiel se repose sur le problème de payroll des employés des mairies qui ne savent quant à eux, à quel saint se vouer !!!

Lu 697 fois

Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!