Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

“Rekreyasyon an fini pou gang yo”, déclare Rameau Normil sollicitant un mariage entre la population et la police

"Rekreyasyon an fini pou gang yo", déclare Rameau Normil sollicitant un mariage entre la population et la police
Getting your Trinity Audio player ready...

La PNH déclare la fin de la récréation pour les gangs et reprend le contrôle de l’Hôpital Général.

Lors d’une conférence de presse, le directeur général a.i de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Rameau Normil , a fermement annoncé que la période de tolérance pour les gangs est terminée. “Rekreyasyon an fini pou gang yo”, a-t-il déclaré, indiquant que bien que les détails des opérations ne soient pas révélés pour des raisons stratégiques, les forces de l’ordre sont déterminées à neutraliser les gangs.

Rameau Normil a également annoncé ce lundi 8 juillet 2024 que les locaux de l’Hôpital Général, le plus grand centre hospitalier du pays, sont désormais sous contrôle des forces de l’ordre depuis dimanche. Cet établissement avait été occupé par des hommes armés depuis mars, semant la terreur dans le centre-ville de Port-au-Prince.

"Rekreyasyon an fini pou gang yo", déclare Rameau Normil sollicitant un mariage entre la population et la police

Pour renforcer les mesures de sécurité, la base de la Brigade d’Opération et d’Intervention Départementale (BOID) a été renforcée et une Task Force a été créée pour reprendre le Commissariat de Gressier. Le nouveau chef de la police a exprimé son optimisme quant aux avancées sécuritaires imminentes dans un pays où 80% de la capitale est sous le contrôle des gangs.

Pour une action rapide et efficace contre l’insécurité, plusieurs réunions ont déjà eu lieu entre le haut commandement de la PNH et les chefs des forces multinationales présentes. M. Normil a sollicité le soutien des citoyens haïtiens pour un Mariage solide entre la population et la police portant le pseudonyme MPP.

Godfrey Otunge, chef de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti, a réaffirmé la volonté des policiers kényans de collaborer étroitement avec la PNH pour sécuriser les aéroports, ports, écoles et les grandes voies routières du pays, et surtout de traquer les gangs afin que la population puisse retrouver une certaine tranquillité.
"Rekreyasyon an fini pou gang yo", déclare Rameau Normil sollicitant un mariage entre la population et la police

À lire aussi:

Les policiers kenyans ne sécurisent pas l’ambassade des Etats-Unis

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le Premier ministre Garry Conille et le Conseiller présidentiel Louis Gérald Gilles ont visité l’Hôpital Général après que...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Haïti : un enfant déplacé chaque minute en raison des violences armées, alerte l’UNICEF. Un communiqué de l’UNICEF...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Ce lundi 1er juillet 2024, des gangs armés commencent à la démolition du Commissariat de Gressier Les gangs...

Insécurité

Getting your Trinity Audio player ready... Les gangs armés reprennent une nouvelle fois le contrôle du commissariat de Gressier Ce dimanche 30 juin 2024,...