Connect with us

Actualités

Rosemila Petit-Frère s’insurge contre la financiarisation outrancière et la gangsterisation des élections en Haïti

Published

on

Rosemila Petit-Frère s'insurge contre la financiarisation outrancière et la gangsterisation des élections en Haïti 27
Barbancourt

Ouverture ce jeudi du deuxième forum des femmes élues. Une initiative qui met sous le feu des projecteurs les accomplissements, les projets et les potentialités des leaders féminins dans le milieu politique haïtien.

Tenue en présence des différentes délégations des collectivités territoriales de
toutes les communes et sections communales, des délégations étrangères, des représentants des organisations internationales, cette activité qui est à sa première journée a été l’occasion pour la mairesse de l’Arcahaie, Rosemila Petit-Frère, de réaffirmer la détermination et la capacité des femmes élues à gérer efficacement, selon les règles de la bonne gouvernance, leurs communes et sections communales au profit des citoyens désireux de changement et de progrès.

En sa qualité de présidente de la Fédération Nationale des Femmes Mairesses d’Haïti(FENAFEMH),Rosemila Petit-Frère dans son discours a dénoncé ce qu’elle appelle la financiarisation outrancière et la gangstérisation du scrutin dans le pays. Des ptatiques malsaines qui, selon elle, bloquent et decouragent la participation effective des femmes, “desquelles viendront le progrès
socio-économique du pays”, martèle la première citoyenne de la cité du drapeau.

Au cours de la première journée du forum, trois ateliers ont permis aux femmes élues et aux représentantes des organisations feministes de reflechir sur les problematiques de la
Gouvernance , la Corruption, la gestion du territoire, la gestion de déchets, l’assainissement, les violences politiques.

Officier

Si le représentant du Groupe de Travail en Gouvernance Locale ( GTGL), M. Fernando Hiraldo, représentant résident du Programme des Nations Unies en Haiti, a salué les avancées relatives à l’intégration des femmes dans la gestion de la vie publique et encouragé du coup les femmes élues à participer à la vie associative en collaborant avec les organisations de la société civile, Fednel Monchéry lui, Directeur Général du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, a loué les
qualités intrinsèques des femmes haïtiennes et montré que ces qualités, transposées dans le champ
politique, ne pourront etre que bénéfiques pour la République.

Barbancourt
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,221 other subscribers

Archives