Connect with us

Actualités

Salaire minimum: Fignolé Saint-Cyr dément le motif avancé par l’ADIH pour délocaliser 13 mille emplois à Caracol

Published

on

Salaire minimum: Fignolé Saint-Cyr dément le motif avancé par l'ADIH pour délocaliser 13 mille emplois à Caracol 30
Lait Bongu
294 views

L’ancien conseiller au Conseil Supérieur des Salaires et syndicaliste, Fignolé ST-Cyr, apporte un démenti formel à la raison avancée par l’Association des Industriels D’Haïti pour transférer 13 000 emplois en République Dominicaine.

Contrairement à l’ADIH qui lie cette décision à l’ajustement salarial voté récemment par la chambre des députés faisant passé le salaire des ouvriers à 750 gourdes pour 8 heures de travail, Fignolé Saint-Cyr parle de préférence de nom respect des normes de conformité du travail par rapport aux exigences des donneurs d’ordres américains.

“À Caracol, les conditions de transport des employés ne sont pas totalement garanties. Une compagnie d’entretien touche plus de 30 mille dollars par mois pour n’avoir presque rien fait”, déplore le syndicaliste qui regrette le manque de sincérité de l’ADIH dans son interprétation.

“cette interprétation de l’ADIH vise à décourager toute tentative d’augmenter le salaire en Haïti malgré la hausse vertigineuse de l’inflation qui a atteint 17% selon les dernières données disponibles” de l’avis du syndicaliste Fignolé Saint-Cyr contacté par la rédaction de Juno7.

Actimed_728

“Le vote de la chambre basse est politique, mais socialement juste. Le sénat doit faire de même et le président doit publier cette loi dans le journal Le moniteur sans faire d’objections car cette nouvelle loi vise à recadrer le Conseil Supérieur des Salaires, jugé bancale jusque-là”, déclare le syndicaliste.

“il faut que les ouvriers soient rémunérés convenablement” exige-t-il, précisant que le salaire minimum est plus élevé en République Dominicaine qu’en Haïti.

“À chaque zone son salaire minimum. 14 au total. À la capitale de la République Dominicaine, le salaire est compris entre 12 et 14 dollars américains”, précise-t-il ajoutant que le secteur textile emmagasine aujourd’hui 90 billions de dollars l’an en Haïti. Ce, grâce à une main d’oeuvre bon marché.

Actimed_728
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,470 other subscribers

Archives