Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Séisme du 14 août: le CARDH exige la transparence dans la gestion de l’aide

Séisme du 14 août: le CARDH exige la transparence dans la gestion de l’aide

Le CARDH exige la transparence dans la gestion de l’aide internationale qui sera acheminée dans le pays, suite au tremblement de terre du 14 aout.

Le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) estime que l’aide humanitaire est « incontournable », face aux dégâts causés par le tremblement de terre du 14 aout 2021 dans le grand Sud du pays. Toutefois, cette structure met en garde contre des éventuels cas de détournement de fonds, réclame la transparence dans la gestion de l’aide.

Frappée par ce tremblement de terre de magnitude 7.2, la population du Sud, des Nippes et de la Grande-Anse était déjà dans une grande précarité socio-économique avec notamment le blocus causé par la systématique guerre des trois gangs de Martissant depuis près de trois mois a souligné le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) dans une note en date du 15 août. En ce sens, cette structure est d’avis que l’aide humanitaire est incontournable pour voler au secours des sinistrés.

Juno7 Pub

Face à l’incapacité de l’État haïtien à y apporter des réponses, le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) soutient la solidarité et l’aide internationales. Cependant, a-t-il mis en garde, «  la société doit être vigilante, vu l’expérience malencontreuse faite après la catastrophe du 12 janvier 2010 où plus de 11 milliards de dollars américains avaient été mobilisés « au nom du peuple haïtien et pour reconstruire le pays », mais ces fonds ont été, en réalité, utilisés à d’autres fins ».

Tout en étant attaché à sa mission de dénoncer les violations de droits humains, de suivre l’action humanitaire post 14 août 2021 qui, note-t-on, doit être réalisé dans le respect de la dignité des Haïtiens, le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) exige la transparence dans le processus et promet de  dénoncer «  la grande corruption qui, fort probablement, en découlera ».

« Le gouvernement Haïtien de facto doit s’assurer d’une bonne coordination de l’aide humanitaire en vue de son efficacité. De concert avec le système humanitaire, il doit identifier les besoins et orienter les ONG qui veulent aider. Cela permettra d’éviter qu’une kyrielle d’ONG intervient dans un même secteur, alors que d’autres ont des besoins urgents », a exigé le CARDH

L’aide humanitaire doit respecter la dignité des victimes afin de corriger les erreurs du passé, notamment celles post 12 janvier 2010. Pendant des années, les victimes étaient dans des camps dans l’indignité la plus totale a rappelé l’organisme de défense de droits humains.

Séisme du 14 août: le CARDH exige la transparence dans la gestion de l’aide

En savoir plus:

Youn nan pi gwo antèn relè Digicel yo tonbe an pàn nan Miragwàn selon Maarten Boute

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Dimitry Charles (Rédacteur)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

La vulnérabilité de la population carcérale aggravée avec la pénurie de carburant, alerte le CARDH Le centre d’analyse et de recherche en droit de...

Insécurité

Au moins 119 cas de  kidnapping recensés pour la première moitié du mois d’octobre, selon le CARDH La Cellule d’observation de la criminalité du...

Insécurité

Insécurité: le kidnapping a connu une hausse de près de 300 % durant ces trois derniers mois, selon le CARDH La  Cellule d’observation de...

Actualités

“Sow a seed” toujours aux côtés des enfants défavorisés “Sow a seed”, une organisation à but non lucratif qui se donne pour mission d’aider...