Connect with us

Hi, what are you looking for?

Monde

Silence chez les républicains après la mort de l’écrivaine Toni Morrison

Prix Nobel de littérature 1993 et auteure de nombreux romans, Toni Morrison était une voix incontournable de l’Amérique contemporaine.

Aux États-Unis, alors que les responsables politiques démocrates se sont empressés de rendre hommage à Toni Morrison, du côté républicain, c’est le silence radio. Morte le 6 août, Toni Morrison fut la première Afro-Américaine à recevoir le prix Nobel de littérature.

L’absence de réaction de Donald Trump ne passe pas inaperçue, même si elle est au diapason de la classe politique républicaine. Il faut dire que la romancière avait clairement pris position contre l’actuel président des États-Unis juste après son élection.
Toni Morrison, inlassable conteuse de l’Amérique noire
faisait notamment le lien entre sa rhétorique et la montée du nationalisme blanc. Un lien qui est actuellement au centre du débat politique américain, quelques jours après les tueries de Dayton et surtout d’El Paso, qui ont fait 31 morts.
Il y a un an, Toni Morrisson déclarait même dans une émission sur France 5 : « Il est hors de question que je meure alors que Donald Trump est encore au pouvoir. Je vais lui survivre. »
« Trésor national »
Après son décès, les réactions se multiplient, mais uniquement chez les démocrates. Bernie Sanders a regretté la perte d’une « légende américaine ». La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a aussi exprimé son émotion, tout comme Bill et Hillary Clinton. Pour Barack Obama, c’est « un trésor national » qui s’en est allé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Proche des démocrates, Oprah Winfrey a déclaré que « Toni Morrison était notre conscience, notre visionnaire, celle qui révèle la vérité ». Un hommage aussi rendu par Ilhan Omar et Alexandria Ocasio-Cortez, deux élues que Donald Trump avait invitées à retourner dans leur pays.

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Plus de contenu