Connect with us

Hi, what are you looking for?

Culture

“Street art home”, Quand l’art resiste à la Pandémie du Covid-19

"Street art home", Quand l'art resiste à la Pandémie du Covid-19

“Street art home”, une occasion en or offerte aux street artistes pour produire leurs oeuvres.

Street art home, un autre projet vient allonger la liste des activités organisées sur la toile. La possibilité de rester en contact avec le grand public, malgré le confinement, est offerte aux street artistes. “À signer à résidence”, c’est le thème autour duquel le staff Festi grafitti de concert avec la Collection pour la promotion des arts urbains et de l’art contemporain (CPAUAC) invite les artistes haïtiens et étrangers à produire leurs oeuvres depuis chez eux. L’annonce a été faite sur la page Facebook et Instagram de Festi grafitti.

L’art doit résister à tout, par conséquent, les productions artistiques ne doivent connaître aucune barrière, pas même celles de la Pandémie du Covid-19, explique le Le coordonnateur de Festi Graffiti, M. Jean Widler Pierresaint.

Slameurs, danseurs, graffeurs, dj et Freestyler, ils sont tous invités à prendre part à ce projet ( Street art home) en envoyant une vidéo d’eux en pleine réalisation de leurs oeuvres, depuis leur domicile, aux organisateurs du projet qui se chargeront de les partager sur les comptes Facebook, Instagram et le site internet de Festi Grafitti. Les interessés ont tout le mois de mai pour envoyer leurs vidéos avec une courte biographie d’eux au staff Festi Grafitti. Les productions réalisées spécialement dans le cadre de ce projet sont fortement encouragées.

Advertisement. Scroll to continue reading.

M. Jean Widler Pierresaint, tout en insistant sur la nécessité pour les artistes de rester chez eux afin de lutter contre la Pandémie, affirme que ce projet est un moyen pour les artistes de surmonter les obstacles imposés par la Pandémie et continuer à développer leur sens de créativité à la maison ( Street art home) . Il affirme que le staff a déjà reçu des oeuvres d’artistes étrangers, tels que brésiliens, Mexicains, américains et autres.

Le staff encourage les participants- tes à respecter les consignes ainsi que le délai de participation.

Pierre Emmanuel Tanis

 

Advertisement. Scroll to continue reading.

A lire aussi : Journée mondiale de la presse: pour un journalisme sans crainte ni complaisance

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Plus de contenu

Actualités

Lancement, par l’ambassade du Canada et le CPAUAC du festival graffiti dédié à la lutte contre les changements climatiques en Haïti. L’Ambassade du Canada...

Actualités

Anbasad peyi Kanada an Ayiti nan tèt kole ak “Collectif pour la Promotion des Arts Urbains et de l’Art Contemporain(CPAUAC) bay yon konferans jodi...