Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Tuerie du 29 juin: les membres du Gang krache dife ont fait 19 morts et au moins 1 blessé, selon le RNDDH 

Affaires Dorval: pour le RNDDH la vie du magistrat Rénord Régis dépend des autorités haïtiennes

Tuerie du 29 juin: 19 personnes tuées et au moins 1 blessé selon le RNDDH qui appelle  à la mobilisation citoyenne pour exiger le respect des droits de la population haïtienne.

Selon un communiqué publié par le Réseau national de défense des droits humains ( RNDDH) ce 1er juillet,  le carnage du 29 juin, œuvre des membres du gang krache Dife, a fait 19 morts et au moins un blessé. Le Réseau National de Défense des Droits Humains appelle encore une fois à la mobilisation citoyenne pour exiger le respect des droits de la population haïtienne.

“A l’Avenue N prolongée, entre 21:30 et 22 :00, une (1) personne a été tuée par balle; à la rue Dessalines, Delmas 32, vers 22 heures 40, trois (3) motocyclettes transportant au moins deux (2) individus chacune, tous lourdement armés, ont ouvert le feu sur des personnes. Cette attaque a fait au moins quinze (15) morts dont quatorze (14) sur le coup et un (1) autre, à
l’hôpital. Ce dernier faisant partie des deux (2) blessés qui avaient été conduits à l’Hôpital Bernard Mevs; à la Rue Acacia, Christ Roi, trois (3) personnes ont été assassinées”, précise le réseau dans ce communiqué.

Juno7 Pub

Selon ce document, le constat de onze (11) des cadavres a été réalisé le 30 juin 2021 par le juge suppléant du Tribunal de Paix de Delmas, Maître Raphaël PIERRE tandis que les corps du journaliste Diego CHARLES, de la militante Marie Antoinette DUCLAIRE alias Netty et de Seighmel Fanelson Sal-Doly ont été constatés par le juge suppléant du Tribunal de Paix de Port-au-Prince, section Sud, James SAINT JEAN.

Le RNDDH dément les déclarations du DG a.i de la PNH, Léon Charles

Le RNDDH condamne les déclarations hâtives et irresponsables, aux conséquences
imprévisibles du directeur général a.i. de la PNH Léon CHARLES qui, au lendemain de ces assassinats, en conférence de presse a accusé les membres du SPNH-17.  “Indexer un secteur dans la perpétration de plusieurs crimes ne peut se faire avec autant de nonchalance. En ce sens, le RNDDH rappelle à l’attention de Leon Charles que c’est pour éviter des dérives du genre, que le
Législateur avait bien pris soin de séparer les rôles des institutions policières et judiciaires, dans le traitement des actes délictueux et criminels”, a déclaré le réseau.

Le RNDDH estime que si le DG de la PNH disposait, en si peu de temps, de toutes ces informations, c’est qu’il a été mis au courant du Carnage avant même qu’il ait lieu. La PNH est donc le premier responsable de ces assassinats pour n’avoir pas pris les dispositions nécessaires pour protéger la population.

Juno7 Pub

” En effet, selon le CSPN, c’est pour venger le policier syndicaliste Guerby GEFFRARD qu’une expédition punitive a été menée par des partisans du SPNH-17, membres du Fantom 509. Pour arriver à une telle précision dans ces déclarations, deux (2) scénarios sont possibles : soit des rumeurs étaient parvenues jusqu’à la PNH concernant la préparation de l’expédition, soit la PNH craignait la perpétration d’une telle expédition. Dans les deux (2) cas, l’institution policière avait pour devoir de sécuriser les riverains de Delmas 32. Ce qui n’a pas été fait.”

Afin d’éviter toute confusion, le RNDDH a souligné  que dans la nuit du 29 au 30 juin 2021, trois (3) événements sanglants différents se sont produits dans trois (3) zones différentes, à des moments différents,  soit à Delmas 32, à Christ-Roi et à l’Avenue N. Il s’agit cependant de crimes perpétrés par des individus lourdement armés dont certains ont été identifiés par des riverains de Delmas 32 comme faisant partie de la Base Krache Dife, un des gangs influents du G-9 an Fanmi e Alye.

Entre 2018 et 2021, 5 journalistes tués

Par ailleurs, le RNDDH rappelle que de 2018 à nos jours, au moins cinq (5) journalistes ont
été assassinés. Il s’agit de : Vladimir LEGAGNEUR, 14 mars 2018, Rospide PETION, 11 juin 2019,  Néhémie JOSEPH, 10 octobre 2019, Diego CHARLES, 29 juin 2021, et Marie Antoinette DUCLAIRE, 29 juin 2021

Juno7 Pub

Les autorités étatiques, complices de l’insécurité

“Il ne fait donc aucun doute, un climat de terreur est instauré dans le pays avec la complicité des autorités étatiques et les droits à la vie, à la sécurité, à l’intégrité physique et psychique des citoyens-nes, sont constamment violés”, souligne le RNDDH qui appelle encore une fois à la mobilisation citoyenne pour exiger le respect des droits de la population haïtienne.

Liste des noms des personnes tuées dans le carnage du 29 juin

“Diego CHARLES, journaliste de Radio Vision 2000 et du journal en ligne LaRepiblik, a reçu deux (2) balles dont l’une au flanc droit et l’autre, à l’avant-bras droit. Il se trouvait devant la barrière de sa maison, à la rue Acacia, zone Christ-Roi ;

Marie Antoinette DUCLAIRE, journaliste du journal en ligne LaRepiblik, militante politique, a reçu sept (7) balles dont une (1) à la tempe gauche, une (1) à la joue gauche, une (1) au bras gauche, deux (2) au sein gauche et deux (2) autres balles au bras droit. Elle se trouvait au volant de sa voiture, devant la barrière de la maison de Diego CHARLES”

Juno7 Pub

Seighmel Fanelson Sal-Doly a reçu une (1) balle au cou, une (1) balle au bras gauche et deux(2) balles au ventre. Il se trouvait à la rue Acacia, non loin du véhicule de Marie Antoinette DUCLAIRE ;

Frantz COFFY, accompagnateur d’un chauffeur de camion a été tué d’une balle à la tête. Le chauffeur, atteint de balle, a été transporté d’urgence à l’Hôpital Bernard Mevs ;

Gregory MIZAINE et Luc BIEN-AIME ont été tués à la station de motocyclettes de Delmas 32 ;

Juno7 Pub

Maxnold GUILLAUME a été atteint de plusieurs projectiles. Il a été transporté d’urgence à l’Hôpital Bernard Mevs où il est décédé.”

“Ralph THAM, né le 22 juillet 1984, agent de sécurité affecté à Eclipse Inn Bar Restaurant, rentrait chez lui quand il a été tué par balles ;

Anderson Grégory GREGOIRE et Odnel GREGOIRE, deux (2) frères, respectivement nés le 1er juin 1995 et le 6 novembre 1987, se trouvaient à la station de motocyclettes de Delmas 32 lorsqu’ils ont été tués ;

Juno7 Pub

Junior Pierre JEAN HUBERT, né le 16 juin 1979, a été tué par balle ; Louiras SCIPION, âgé de cinquante-cinq (55) ans, a été tué par balle ;

Fauline Charles CLAUDE, a été tué par balle; Cavens GEFFRARD, a été tué par balle ;Yvnol LEGER, a été tué par balle.”

Affaires Dorval: pour le RNDDH la vie du magistrat Rénord Régis dépend des autorités haïtiennes

Juno7 Pub
En savoir plus:

Fusillade à Delmas 32 et Christ-Roi: le PM Claude Joseph, en larmes, s’est souvenu des victimes

Juno7 Pub

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

 Une messe de requiem à l’initiative des journalistes pour saluer la mémoire de Diégo Charles. À l’initiative de plusieurs associations de journalistes dont l’Association...

Nécrologie

 Fineray jounalis Diego Charles chante nan Jeremi maten an. Antèman jounalis Diego Charles chante jodi madi 13 jiyè a nan legliz “Médaille Miraculeuse”, nan...

Actualités

 La Directrice Générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, condamne le meurtre de Diégo Charles et des autres personnes. Audrey Azoulay, Directrice Générale de l’UNESCO depuis...

Aktyalite AN KREYÒL

 Ministè kondisyon Feminin ak Dwa Fanm mande ak lajistis pou fè limyè sou dènye asasinay ki fèt Dèlma 32 ak Kriswa (Akasya) Ministè Kondisyon...