You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Actualités

Visite du président Jovenel Moïse au Parc Martissant

Published

on

Crédit Photo: Ministère de la Communication

Le vendredi 9 février, le président de la république et certains cadres du gouvernement ont visité le Parc Martissant dans le cadre d’un projet d’encadrement et de rénovation des lieux…

Le président Jovenel Moïse, le premier ministre Jack Guy Lafontant, le ministre des travaux publics Fritz Caillot et divers cadres des institutions publiques concernées ont visité l’un des plus importants patrimoines du pays, à savoir l’ancienne habitation Leclerc qui fut à l’époque coloniale, la résidence du général Charles Leclerc, commandant du corps expéditionnaire français.

MSC_Logo

Ce lieu est actuellement connu sous la dénomination de Parc National Urbain de Martissant, l’unique espace publique vert de Port-au-Prince avec des arbres datant de l’ère coloniale. Ce lieu a été visité par de nombreuses personnalités internationales de haut rang. Il est actuellement gérer par la Fokal qui est coiffée par la primature, selon les propos de Thierry Chérizard.

Les officiels ont effectué une visite d’environ une heure dans divers lieux du monumental Parc Martissant. Après la visite, les habitants de Martissant et les membres du Parc ont écouté, pendant quelques minutes, le discours de l’ex-premier ministre madame Michèle Duvivier Pierre-Louis qui a expliqué l’ampleur du défi qu’impliquait la gestion de ce Parc, il y a un peu plus de dix ans, soit en juin 2007 quand le feu président René Préval a déclaré le Parc propriété de l’état, un défi dont les difficultés s’étendaient surtout surtout sur le problème de confiance entre l’état et les citoyens. Un défi que la Fokal, organisation gérée par mme. Pierre-Louis, a endossé de concert avec la population de Martissant. Elle a fait l’historique de la prise en main et de la bonne gestion du Parc, sans oublier le bref bilan stipulant les bourses scolaires octroyées, les nombreux petits projets supportés par l’administration du Parc, surtout dans les environs de Martissant et, bien plus encore. Elle a présenté ses mots de remerciements aux collaborateurs et n’a pas manqué d’exprimer ses joies à l’égard de cette visite. Elle a renouvelé ses engagements de continuer à gérer le dit projet. Elle a profité pour remercier et introduire le président de Open Society Foundation, Patrick Gaspard, le potentiel bailleur de fonds du Parc.

Après les propos de monsieur Gaspard qui a exprimé ses joies tout en renouvelant sa fierté à l’égard de cette collaboration ainsi que l’importance du Parc à travers ses ressources naturelles et écologiques, le president Jovenel Moise fut la dernière personne à s’exprimer.

Le président a mis en évidence la maîtrise des eaux de surfaces ainsi que le reboisement. Il a été très explicite sur les conditions d’utilisation et d’investissement des fonds de l’aide internationale, en référence à la Déclaration de Paris en 2005 qui dicte les normes d’utilisation de l’aide internationale. Il a mis le focus sur la gestion des fonds du Parc en guise d’exemple, tout en précisant que les investissements qui ont été fait pour une cause doivent servir cette cause.

Il a renouvelé les engagements de l’état haïtien sur l’accord de gestion du Parc par la Fokal qui prendra fin en 2020 et il s’est également désigné ambassadeur du Parc et de la Fokal tout en encourageant beaucoup plus d’investissements dans ce projet. Il encourage vivement le partenariat des institutions publiques-privées-communautaires qui selon lui pourrait servir à de nombreuses initiatives.

Le président a mis en évidence la réussite du Parc de Martissant qu’il qualifie de success story dont il compte s’en inspirer pour ses projets d’avenir. Il a aussi fait savoir dans ses nombreuses promesses que des travaux de hautes intensités seront lancés afin d’entretenir et de protéger le Parc, ses environs et particulièrement les bassins versants. Il a fait mention de la construction de 14 pépinières à travers tout le pays dont chacune s’étendra sur plusieurs carreaux de terres. Certaines d’entre elles sont déjà en phase de développement pour inauguration. Selon les propos du president, à partir de septembre 2018, une nouvelle matière pourrait être instaurée dans le système éducatif haïtien, les exigences d’évaluation impliqueraient la mise en terre de 100 plantules tous les ans, les élèves bénéficieront aussi de l’assistance des équipes des pépinières qui produiront au moins 4.5 million de plantules par année.

En guise de conclusion, son excellence, le président Jovenel Moise renouvèle l’engagement de l’état à travers les ministères concernées, de restaurer et de réhabiliter le Parc pour de nouveaux projets rentables à l’économie.

Lu 1 420 fois

2kabes
Publicités
Advertisement

Lecteurs en ligne

Abonnez-vous par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Commentaires

Advertisement

Archives

Publicités

Statistiques

  • 1 667 089 visites

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!