Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Haïti-Économie: les aéroports déclarés illégaux et le pays retiré de la liste touristique du monde

Expedia et plusieurs autres agences de voyages virtuelles ont supprimé Haïti comme destination de voyage sans préavis aux «partenaires de voyage». Ils ont qualifié les deux aéroports internationaux du pays, l’Aéroport de Port-au-Prince et du Cap-Haïtien d’illégaux. Cette décision serait basée sur les dernières émeutes enregistrées dans la capitale et d’autres villes du pays.

“Des agences de voyages en ligne (OTA ou Online Travel Agency) retirant Haïti de leur liste de vols et d’hébergement et en raison du niveau d’alerte de voyage lancée dernièrement par le Département d’état américain – « N’allez pas en Haïti », c’est comme si Haïti n’était pas différente de Afghanistan, Irak, Somali, etc…

“Quel que soit le chapitre après cette crise, il faudra peut-être des années pour remettre Haïti sur la carte touristique du monde. Jusqu’à ce que nous trouvions la stabilité politique et la justice sociale, le tourisme ne sera qu’un rêve”, a déclaré Carlo Chancelien, expert en voyages et tourisme chez booking.com

Advertisement. Scroll to continue reading.

Expedia est une société américaine basée aux États-unis exploitant plusieurs agences de voyages en ligne incluant Expedia.com, Hotels.com, Hotwire.com, Egencia (anciennement Expedia Corporate Travel), Venere, Expedia Local Expert, Classic Vacations et eLong. Expedia exploite plus de 90 marques de points de vente dans plus de 60 pays. Elle opère également des réservations de voyage pour un certain nombre de sociétés aériennes et d’hôtels, de marques grand public, de sites web à fort trafic, et de milliers d’affiliés actifs par le biais d’Expedia Affiliate Network.

La situation a été difficile, certes mais faut-il fermer toutes les portes économiques du pays?

Advertisement. Scroll to continue reading.
Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Plus de contenu