Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Mexique: libération des 49 migrants dont 14 haïtiens enlevés dans un autocar

Au moins 4 cadavres retrouvés dans une maison abandonnée à Pétion-ville
Getting your Trinity Audio player ready...

Mexique: libération des 49 migrants dont 14 compatriotes haïtiens enlevés dans un autocar.

Les migrants qui ont été enlevés le 16 mai dernier à bord d’un autocar par un groupe armé, ont recouvré leur liberté, a annoncé le secrétaire à la Défense Luis Cresencio Sandoval lors d’une conférence de presse. Ils étaient au nombre de 49 dont 14 haïtiens. Ils ont été localisés entre mardi 16 et mercredi 17 mai à la limite des États de San Luis Potosi et Nuevo León. Ils sont originaires d’Haïti, du Honduras, du Venezuela, du Brésil et du Salvador.

Dans un premier temps, neuf d’entre eux ont été relâchés. “Ils faisaient partie du groupe de personnes qui avaient été privées de liberté dans le territoire de l’État de San Luis Potosi”, avait précisé le ministère de la défense sur sa page Facebook.

Les 40 autres ont été retrouvés le jeudi 18 mai. Toutefois, les deux chauffeurs de l’autocar sont toujours recherchés par les autorités, a précisé le secrétaire à la Défense, tout en soulignant que les 49 migrants sont 23 hommes, 15 femmes, six garçons et cinq filles.

Par ailleurs, aucune interpellation n’a été effectuée du côté des autorités pour punir les individus selon la loi.
La Confédération nationale des transporteurs au Mexique révèle que les individus avaient exigé 1 500 dollars par personne comme rançon.

En avril dernier, 35 personnes ont été enlevées pendant qu’elles traversaient l’État de San Luis Potosi. Elles avaient été retrouvées par la police mexicaine à bord de cinq camionnettes. Ces 35 personnes étaient des touristes mexicains et des migrants.

Au début du mois de mai, les autorités avaient retrouvé 10 colombiens enlevés par des individus armés alors qu’ils tentaient de franchir la frontière avec les États-Unis.

 

En savoir plus:

Arrêté en état d’ébriété au volant, B.E.T emmené dans une prison du comté de Miami-Dade

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu