Connect with us

Justice

Massacre La Saline: 2 ans après, le BINUH continue de réclamer justice pour les victimes

Published

on

Crise politique et insécurité : prolongation du mandat du BINUH au 15 octobre 2021
Nissan

Massacre La Saline: 2 ans après, le BINUH continue de réclamer justice pour les victimes et sanctions pour les auteurs.

Ce mois de novembre 2020 ramène les deux ans du sanglant massacre survenu au quartier de La Saline et qui avait fait plusieurs morts, des blessés et des disparus sans compter le nombre de personnes violées par des malfrats y compris ceux ayant fui la criminalité qui ravageait cette zone dite de non droit. Deux années plus tard, le Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti(BINUH), remémorant les mauvais souvenirs laissés par cette tragédie, continue de réclamer justice pour les victimes et sanctions pour les auteurs.

Dans un tweet publié ce lundi, le Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti s’exprime en faveur des victimes et des familles éplorées. “Après plus de 2 ans depuis les crimes commis contre la population de La Saline les 13 et 14 novembre 2018,
@BINUH_UN réitère son appel à ce que les auteurs soient appréhendés et jugés pour leurs actes, et que les victimes obtiennent réparation”, lit-on dans ce message du BINUH.

Il n’y a pas que le Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti qui s’est exprimé sur ce sujet. Il y a aussi l’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince qui, le 13 novembre dernier, dans un tweet, a réclamé aussi justice pour les victimes .

” À l’occasion des deux ans marquant les violences survenues à La Saline les 13 & 14 novembre 2018, les Etats-Unis réitèrent leur demande de justice pour les victimes. Nous encourageons le gouvernement haïtien à accélérer et intensifier ses efforts pour poursuivre les auteurs et  rendre la justice qui se fait attendre depuis longtemps”, a écrit L’Ambassade.

MG3

Selon le rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains, le massacre de La Saline a fait au moins 73 victimes, dont 59 personnes assassinées, 2 portées disparues, 5 blessées et 7 femmes violées. Dans un rapport publié le 21 juin 2019, l’ONU rapporte que ce  massacre  a duré plus de 14 heures et aucune intervention des unités policières pourtant présentes  à proximité n’a été constatée.

En savoir plus:

“Ronaldo est clairement plus rapide que moi”, dixit Usain Bolt

bongu j7

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,454 other subscribers

Archives