Connect with us

Actualités

Pose de premières pierres pour la construction des lycées Marie Jeanne et des Jeunes Filles

Published

on

Pose de premières pierres pour la construction des lycées Marie Jeanne et des Jeunes Filles
Photo: Ody Bien-Eugene | Juno7
Actimed

Le BMPAD et le MENFP ont procédé à la pose des premières pierres des chantiers de reconstruction des lycées Marie Jeanne et des Jeunes Filles.

Deux mois après sa visite d’évaluation des chantiers de reconstruction des lycées Marie Jeanne et des Jeunes Filles, le directeur général du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD), Fils-Aimé Ignace Saint Fleur de concert avec Fritz Dorminvil, directeur départemental de l’éducation nationale de l’Ouest a procédé, ce lundi 4 mai, à la pose des premières pierres des chantiers de reconstruction de ces écoles publiques. Selon Fils-Aimé Ignace Saint Fleur, un montant de 214 millions de gourdes sera investi par le BMPAD grâce à un don du gouvernement du Japon pour la reconstruction du lycée des Jeunes Filles et 129 millions de gourdes pour la reconstruction du lycée Marie Jeanne.

Pose de premières pierres pour la construction des lycées Marie Jeanne et des Jeunes Filles

Photo: Ody Bien-Eugene | Juno7

« Poser une première pierre c’est posé un jalon pour l’avenir. C’est aussi se tourner vers le futur et s’inscrire dans la durée. Je fais partie de ceux qui ont toujours pensé que l’enseignement donné et reçu au lycée était l’une des gloires de la République. Les moments d’une crise profonde au sein d’une société force toujours à émerger des femmes et des hommes d’un courage exceptionnel capable de faire renaitre l’espoir en passant de la parole aux actes, de l’ambition à l’action, du rêve à la réalité, du projet à la pierre. Ainsi témoin ou acteur, présent ou agissant de loin dont les efforts ont contribué au-delà des aléas du confinement face au fléau du Covid-19 à passer du projet à la pierre par l’avènement de cette cérémonie qui donne le branlebas au démarrage des travaux de reconstruction de ces lycées », a-t-il déclaré.

Pour Fils-Aimé Ignace Saint Fleur reconstruire ces lycées était une nécessite nationale. Avant d’insister sur le fait qu’il existe certaines causes pour lesquelles on ne peut reculer devant aucun sacrifice, il affirme que Le président Jovenel Moïse lui-même avait réitéré sa détermination pour démarrer ces travaux en février dernier. « Le sacrifice d’être ici aujourd’hui même exposé au risque du coronavirus associé à la pandémie du coronavirus se veut un devoir imparable auquel nous ne sourions nous dérober. Car, il s’agit de permettre à toute une communauté de jeunes élèves de poursuivre ses rêves dans de meilleures conditions et de donner formes aux instructions du chef de l’État, désireux de permettre à notre jeunesse de cultiver l’espoir d’un lendemain meilleur », a détaillé le directeur du BMPAD remerciant au passage le gouvernement japonais pour son financement.

Dans son message, Mitsuaki Mizuno, l’ambassadeur du Japon à l’occasion de la cérémonie de pose des premières pierres dit saluer l’engagement des autorités nationales de démarrer les travaux de reconstruction des Lycées Marie-Jeanne et du Cent-cinquantenaire financés par le fond de contrepartie généré par la vente de riz relatif au Projet de l’Aide Alimentaire du Gouvernement japonais. « Le Japon se réjouit déjà de l’impact positif de cette contribution dans l’élargissement du parc scolaire haïtien et du système éducatif en général. Je profite pour adresser mes chaleureuses félicitations aux différentes parties prenantes gouvernementales dont le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) et le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), pour cette initiative de poser les premières pierres donnant lieu au démarrage imminent de ces chantiers très importants pour le pays, particulièrement pour les filles qui fréquentent généralement ces deux lycées », a écrit l’ambassadeur.

Fix Clairin Lakay

En présence de Franceska Polycarpe, directrice du Lycée Marie Jeanne et Claudette Fils-Aimé Zéphyrin, Directrice du Lycée Jeunes filles, qui ont accueilli chaleureusement l’annonce du démarrage des travaux, le DG Saint Fleur a formulé le vœux que les nouveaux locaux de ces lycées dont les travaux de construction commencent avec la pose de ces premières pierres puissent répondre à toutes les attentes et donner à la communauté éducative une meilleure raison de croire dans un avenir diffèrent et meilleur porteur de paix, de progrès et de prospérité.

A lire aussi: Fils-Aimé Ignace Saint Fleur a effectué une visite d’évaluation des chantiers de la FASCH, des lycées Marie Jeanne et des Jeunes Filles

Nissan

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,574 other subscribers

Archives