Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

“Au moins 90 personnes ont été kidnappées durant le mois d’avril”, rapporte le CARDH

110 cas de kidnapping recensé par le CARDH dans le pays depuis le début de l’année 2021.
Crédit photo: Getty Images

“Au moins 90 personnes ont été kidnappées durant le mois d’avril”, rapporte le centre d’analyse et de recherche en droits humains (CARDH).

Au moins 90 cas de kidnapping ont été recensés durant le mois d’avril selon un rapport publié par le centre d’analyse et de recherche en droits humains (CARDH),   qui dénote une augmentation de plus 300% de cette “nouvelle industrie économico-criminelle florissante et facile”,  par rapport au mois de mars au cours duquel seulement 27 cas d’enlèvements ont été recensés. 54% de ce chiffre, soit 49 cas d’enlèvement ont été recensés durant les 15 jours de la gouvernance « intérimaire » du premier ministre Claude Joseph.

Une hausse des cas de kidnapping malgré l’état d’urgence sécuritaire décrété par l’État

L’État d’urgence sécuritaire n’a pas eu d’incidence positive sur le Kidnapping qui a considérablement augmenté à la fin de l’état d’urgence.  Du 1er au 16 avril (fin de l’état d’urgence), le CARDH a recensé au moins 47 rapts, représentant plus des cas recensés pour le mois de mars.

Le pays compte aujourd’hui plus de 150 groupes armés sur tout le territoire national, mieux structurés (G9 an fanmi e alyé (famille et alliés)l et mieux positionnés. Pour ce mois d’avril, deux ressortissants étrangers ont été enlevés et de nombreux rapts n’ont pas été déclarés, notamment à Carrefour, à la Croix-des-Bouquets et à Port-au-Prince, signale le Cardh.

Advertisement. Scroll to continue reading.

“En outre, à la suite de l’échec de l’opération policière du 20 avril à Martissant pour placer des séparateurs et conteneurs de façon à isoler les bandits, ces derniers ont investi la route nationale # 2 et ont pris le contrôle de la circulation. Beaucoup de passagers, pour la plupart dans leur voiture (plus d’une dizaine), ont été enlevés. Certains ont été libérés le même jour. Les rapts pourraient donc avoisiner plus d’une centaine.”

Le Kidnapping, une nouvelle industrie économico criminelle

Les ravisseurs exigent des parents des victimes des rançons comprises entre 100.000 et 1.000.000 de dollars américains.  “Seulement cinq personnes auraient été libérées sans rançon, dont quatre (4) à la suite de l’intervention d’un autre chef de gang”, précise le Cardh.

Le Kidnapping est devenu, selon le Cardh, “une nouvelle industrie économico-criminelle florissante et très facile qui s’ouvre en Haïti, dont les pauvres de la classe moyenne en font les frais, sous le regard complice de Jovenel Moise et de toute son
administration inconstitutionnelle et illégitime.”

En outre, ce fléau qui touche toutes les catégories sociales,  débouche sur une “accentuation de la pauvreté.” ” Les familles des personnes kidnappées sont obligées de vendre leurs biens, de faire des prêts inconditionnels pour payer la rançon. Parfois elles sont contraintes d’en verser une deuxième, et la personne qui l’apporte est kidnappée. Vivant déjà dans la grande
vulnérabilité, la classe moyenne, frappée de plein fouet par le phénomène, bascule dans la pauvreté.”

Advertisement. Scroll to continue reading.

Plus d’une dizaine de  familles impliquées dans le trafic illicite d’armes et de minutions

A longueur de journée, des cargaisons d’armes et de munitions sont découvertes dans des ports publics ( Saint-Marc, Port-de-Paix, Cap Haïtien, Port-au-Prince…) et privés ( Laffito…), rapporte le Cardh. En effet, la CNDDR, citée par le Cardh, a révélé que 11 familles sont impliquées dans le trafic illicite d’armes et de munitions. Des personnes très influentes de l’administration de Jovenel Moïse soutiennent des gangs en argent, armes, munitions et informations.

En savoir plus:

Me Andalasse Mertilus se rebelle contre le référendum à Jean-Rabel

Advertisement. Scroll to continue reading.

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Insécurité

Affrontements entre gangs: plus de 20 personnes tuées, 10 000 déplacées et 60 000 ont besoin d’assistance humanitaire  selon le centre d’analyse et de...

Insécurité

L’Eglise Episcopale d’Haïti réclame la libération immédiate de Kettely Kerlegrand Désulmé et son chauffeur enlevés à l’Arcahaie le dimanche 6 juin 2021. L’enlèvement jugé...

Sécurité

Le Dr Jenny Édouard Pierre-Lys et son fils, enlevés samedi dernier puis séquestrés à Canaan 50 ont été libérés par la PNH. La police...

Insécurité

Nan yon nòt ki pote siyati Doktè Jacqueline Gauthier ak mesye Kenson Kaas, anonse ke Òganizasyon an  “Nos Petits Frères et Soeurs” ap fèmen...