Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

976 écoles sont affectées par la violence armée, selon une enquête du MENFP

L'État haïtien ne financera plus les ouvrages écrits en Français pour l'école primaire

976 écoles sont affectées par la violence armée, selon une enquête menée par le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle

Une enquête menée par le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle avec le soutien de l’UNICEF a révélé que dans sept districts scolaires de la région métropolitaine de Port-au-Prince et dans le district scolaire de Ganthier, les actes de violence affectent gravement le fonctionnement des écoles.

“Dans sept districts scolaires de la région métropolitaine de Port-au-Prince et dans le district scolaire de Ganthier, les actes de violence affectent gravement le fonctionnement des écoles. C’est ce que révèle une enquête du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), réalisée du 18 avril au 10 mai écoulé ; opération soutenue par le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF)”, a écrit le MENFP dans une note de presse.

Juno7 PUB

Le ministère ajoute que sur un total de 3000 écoles ciblées dans le cadre de cette étude, les 80 inspecteurs mobilisés dans les districts scolaires de Cité-Soleil, Croix-des-Bouquets, Delmas, Port-au-Prince/Nord, Port-au-Prince/Sud, Pétion-Ville 2, Tabarre et Ganthier n’ont pu évaluer la situation de 976 écoles, encore à cause de la violence armée.

Soulignons que dans le cadre de son programme “lekol pa ka tann”, le MNFP a procédé à la réouverture des écoles publiques à la Saline, Bel-air, Cité Soleil et Martissant qui étaient fermées à cause de la violence armée.

L'État haïtien ne financera plus les ouvrages écrits en Français pour l'école primaire

En savoir plus:

26 restaurants participeront au « Pizza week » du 1er au 7 juillet 2022, annoncent les organisateurs

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu