Connect with us

Actualités

Artistes, politiques, chrétiens et vodouisants se sont mobilisés en grand nombre pour exiger la démission de Jovenel Moïse

Published

on

Artistes, politiques, chrétiens et vodouisants se sont mobilisés en grand nombre pour exiger la démission de Jovenel Moïse 29
La Réserve banner1
425 views

Deuxième dimanche de mobilisation des artistes contre le Président Jovenel Moise. À l’initiative de plusieurs artistes, des milliers de citoyens de divers secteurs défilent dans les rues de Port-au-Prince ce 20 octobre pour exiger la démission du chef de l’État.

Une foule immense constituée de divers groupes notamment des artistes, des chrétiens, des vodouisants et des politiques, ont foulé le macadam de Delmas jusqu’à Pétion-ville. Ce, avec la présence remarquable de « Prophète Mackenson » et ses fidèles, de l’entrepreneur Anthony Bennett dit Ti Tony et de plusieurs sénateurs dont Youri Latortue et Antonio Chéramy, entre autres. Par ailleurs, une foule en provenance de Cité-Soleil est venue grossir le rang des protestataires, selon ce qu’a constaté Juno7.

Si la marche s’est déroulée sans grand incident, des pneus enflammés ont été constatés sur le parcours [autoroute de Delmas]. À Pétion-ville, il a été rapporté que la police a fait usage de gaz lacrymogènes. Un individu, selon les informations disponibles, a même été blessé.

Arborant des maillots blancs, pour la plupart, accompagnés de chars musicaux, les manifestants ont exprimé leur ras-le-bol par rapport au pouvoir en place et au système qu’ils accusent d’être responsables de la situation du pays. « Twòp san koule », « sistèm nan avè w se marasa », « Jovenel Moïse lage pye w », « Jovenel Moïse ou pa gen plas ou nan peyi a », « Aba sistèm nan » sont quelques-uns des slogans visibles sur les pancartes.

Signalons que cette grande manifestation à deux têtes, la première, emmenée par le rappeur Izolan, a déjà atterri à la capitale haïtienne. Sur son passage, des individus ont mis le feu dans un camion de 10 roues au niveau de Lalue. Bien avant cela, au niveau de Delmas 47, des manifestants ont exprimé leur désaccord vis-à-vis de Izolan. Selon leurs dires, l’heure n’est pas au carnaval mais celle de la révolution. Arrivés à Pétion-ville, certains protestataires ont tenté d’incendier le local de l’ONA situé à proximité du QG de la PNH ainsi que d’autres bâtiments publics. L’intervention opportune de la police et des sapeurs-pompiers a permis d’éviter le pire.

Suzuki 9.99

La seconde branche de la manifestation, ayant à sa tête le « prophète Mackenson », se trouve toujours à Pétion-ville. Le char du « prophète » a néanmoins eu un accident où plusieurs personnes sont sorties blessées.

Toutefois, tous les groupes, d’une seule voix, réclament la démission du président Jovenel Moïse.

En raison de l’incident survenu dimanche dernier à Morne Lazare où des individus mal intentionnés ont lancé des pierres sur les manifestants, des agents du Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre (CIMO) ont pris le contrôle de la zone en vue de faciliter le passage des manifestants.

Suzuki 9.99

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,349 other subscribers

Archives