Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Commémoration de la bataille de Vertières : Jovenel Moïse réitère son appel à l’unité

Commémoration de la bataille de Vertières : Jovenel Moïse réitère son appel à l’unité

Au cours d’une cérémonie de commémoration de la bataille de Vertières, le président Jovenel Moïse a réitéré son appel à l’unité aux leaders politiques de l’opposition politique ce 18 novembre.

Commémoration de la bataille de Vertières : Jovenel Moïse réitère son appel à l’unité

Port-au-Prince, Haïti.- La journée de ce mercredi 18 novembre 2020 marquant les 217 ans de la bataille de Vertières, s’annonçait mouvementée. Le moins qu’on puisse dire c’est que la journée a tenu ses promesses à bien des égards. La commémoration officielle de cette bataille déterminante de l’Indépendance a commencé très tôt au Champ de Mars avec une offrande florale du Président Jovenel Moïse, accompagné de la Première Dame Martine Moïse et du Premier Ministre Jouthe. Une célébration officielle qui s’est poursuivie au Palais National dans le cadre d’une cérémonie également dédiée aux Forces Armées d’Haïti (FADH).

Commémoration de la bataille de Vertières : Jovenel Moïse réitère son appel à l’unité

Au Palais National et en présence des membtes du Corps Diplomatique, des membres du gouvernement, du Haut État-Major des FADH, du Haut-Commandement de la PNH, du président du Sénat et des membres de la société civile, le président Jovenel Moïse a rappelé le symbolisme et l’importance de cette date dans l’histoire d’Haïti. Une date axée autour de l’unité et qui a conduit à l’indépendance du pays le 1er janvier 1804.

En plus de se battre pour la liberté, les ancêtres ont voulu créer une société fondée sur l’égalité, le droit à la vie et le respect des droits humains, entre autres. Le contraste constaté aujourd’hui avec ses idéaux doivent interpeller les fils et filles d’Haïti estime le président Jovenel Moïse.
« La bataille de Vertières n’aura plus de sens si nous nous n’unissons pas pour sauver ce pays qui est nôtre. (…) Nous sommes responsables de l’orientation à donner à cet héritage légué par nos ancêtres » a martelé le chef de l’État qui a repris une nouvelle fois son appel à l’unité à l’égard des forces politiques de l’opposition.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Selon Jovenel Moïse, l’unité est indispensable au développement socioéconomique convoité par tous les haïtiens du terroir et de la diaspora.
« Nous devons mener une nouvelle bataille comme celle de Vertières, mais cette fois-ci contre l’ignorance, l’inégalité; pour la démocratie et le respect du droit de tous » a souligné le Président de la République dénonçant au passage certains tares au développement du pays depuis plusieurs décennies.
« Nous ne sommes plus enchaînés mais nous sommes encore esclaves de la haine, de la division, de la misère et de l’injustice sociale… » déplore le président Jovenel Moïse.

A l’occasion de cette cérémonie de commémoration de la bataille de Vertières au cours de laquelle il a été largement question de l’armée indigène victorieuse de la puissante armée de Napoléon Bonaparte, le Commandant en Chef des FAD’H, Jodel Lessage, appelle les soldats à être disciplinés, à respecter les règlements des FAD’H et à être conséquents.

En savoir plus:

Mobilisation du 18 novembre: une première vague de manifestants réprimés à Delmas 48

Advertisement. Scroll to continue reading.
Written By

Plus de contenu

Politique

Crise politique : contesté par l’opposition, le président Jovenel Moïse cherche le support de la CARICOM Le président Jovenel Moïse multiplie ses pourparlers avec...

Actualités

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) se dit préoccupée par les  déclarations du Président Jovenel Moïse sur les journalistes A la suite des récentes...

Actualités

AJH indigné et scandalisé par les propos du président Jovenel Moïse sur les journalistes devant l’ONU. L’Association des journalistes haïtiens ( AJH), dans un...

Actualités

“64 gangs démantelés sur 102, le kidnapping en baisse considérablement dans le pays”, a déclaré le président Jovenel Moïse devant l’ONU. Des affirmations contraires...