Connect with us

Actualités

Haïti-Insécurité: la Commission des affaires étrangères du congrès américain se dit préoccupée

Published

on

Haïti-Insécurité: la Commission des affaires étrangères du congrès américain se dit préoccupée
MG Motors 720

Eliot Engel, le président de la Commission des affaires étrangères du congrès américain se dit préoccupé par les impacts potentiels de l’opération anti-gang à Village de Dieu sur les civils

Après les organisations de droits humains basées aux États-Unis qui ont exprimé leurs préoccupations sur le dossier de Village De Dieu et un éventuel massacre qui pourrait être perpétré contre la population, c’est au tour de Eliot Lance Engel président de la Commission des affaires étrangères de la chambre des représentants des États-Unis d’exprimer ses réserves sur l’opération anti-gang qu’a annoncé le ministre de la justice et la sécurité publique , Lucmanne Délille.

” Le président Eliot Engel est très préoccupé par le raid anti-gang prévu par la police haïtienne et l’impact potentiel sur les civils durant cette pandémie. Le gouvernement haïtien doit protéger les droits de tous les citoyens” a écrit la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants sur son compte Twitter.

100 PWEN GRATIS

Eliot Engel, homme politique américain, élu démocrate de l’État de New York à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 1989 a toujours montré un réel intérêt pour des questions qui concernent la République d’Haïti. Il a même visité le pays. Et, son tweet fait référence à un autre message de L’Organisation Amnesty International pour les Caraïbes : “Jovenel Moïse, Joseph Jouthe et la PNH doivent s’assurer que personne ne soit expulsé de force ou laissé sans abri en période du COVID-19, ce qui ne fait que laisser les gens à risque face à la maladie. La communauté internationale vous regarde”.

Plusieurs organisations de défense de droits humains tant en Haïti qu’à l’étranger dont RNDDH ont demandé au gouvernement haïtien d’annuler cette opération pour déloger les gangs de village de Dieu sans avoir établi un plan pour réloger les familles . Un simple ultimatum ne peut faire l’affaire. C’est au contraire une violation de leur droit au logement.

A lire aussi: Des organisations de droits humains aux USA disent craindre un massacre à Village De Dieu

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,633 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle