Connect with us

États-Unis

Convention du Parti républicain sur fond de défection et de démission spectaculaire

Published

on

Convention du Parti républicain sur fond de défection et de démission spectaculaire
Crédit photo: Jessica Koscielniak - Pool/Getty Images
Barbancourt
922 views

La convention du Grand Old Party s’est ouverte le lundi 24 août en Caroline du Nord. Une convention ponctuée par des défections et une démission spectaculaire au sein du Parti républicain.

Caroline du Nord, États-Unis.- Après la convention du Parti démocrate qui s’est tenue la semaine dernière dans le Wisconsin, c’est autour des républicains de se réunir en convention nationale. Depuis le lundi 24 août, les républicains se retrouvent dans la ville de Charlotte en Caroline du Nord pour ce qui doit être d’abord la confirmation du milliardaire Donald Trump comme candidat du parti à la présidentielle américaine le 3 novembre prochain.

Alors que les délégués républicains ont plébiscité Donald Trump, en quête d’un second mandat, comme candidat lors de la première journée de la convention, des défections et une démission spectaculaire sont venues assombrir le grand rassemblement des républicains.

Démission d’une proche conseillère de Donald Trump. L’avocate Kellyanne Conway, proche conseillère du président américain depuis son avènement à la Maison Blanche en 2016, a annoncé sa démission la veille de l’ouverture de la convention républicaine, le dimanche 23 août 2020. Une démission pour se consacrer à sa famille déchirée sur fond de désaccords politiques. Kellyanne Conway est la femme d’un fervent avocat anti-Trump. Juriste issue d’un milieu catholique, consultante politique spécialisée dans les sondages, Kellyanne Conway a, de l’avis général, largement contribué à faire élire Donald Trump en 2016. 27 anciens élus républicains affichent leur soutien à Joe Biden.

Alors qu’en pleine convention de 4 jours le Parti républicain s’efforce de donner l’image d’un front commun en quête d’un nouveau quadriennat, la vérité semble tout autre à l’interne.

Innee Beauty Parlour

Des figures connues du parti républicain ont fait défection et ont annoncé ouvertement qu’ils voteraient pour le candidat démocrate Joe Biden.

Par ailleurs, 27 anciens élus républicains, dont l’ancien sénateur de l’Arizona Jeff Flake, ont annoncé la création de « Républicains pour Biden ». Jeff Flake a dit souhaiter que le candidat démocrate soit le prochain président des États-Unis d’Amérique. « Les Républicains pour Joe Biden » sont loin d’être le seul groupe constitué pour faire battre dans les urnes le milliardaire républicain.

Lancé en janvier 2020, le Lincoln Project, en référence au président qui a unifié le pays après la Guerre civile, utilise quant à lui une autre arme : la diffusion en masse de vidéos chocs avec pour mission de vaincre Trump et le trumpisme. Il cible les électeurs républicains et indépendants dans les États-clés de la prochaine présidentielle, afin de les convaincre de “voter Biden ou s’abstenir”.

Depuis mai 2020, « Republican Voters Against Trump » (Les électeurs républicains contre Trump) publient régulièrement des témoignages d’électeurs déçus de Donald Trump afin d’empêcher un second mandat.

Le candidat démocrate est toujours en tête dans les sondages avec une avance assez confortable. Au mercredi 26 août 2020, le site Real Clear Politics donne 7.6 points d’avance au candidat démocrate par rapport à Donald Trump. Les républicains disposent de 4 jours pour convaincre dans une succession de discours prononcés parfois par des personnalités pas trop médiatiques à l’instar de l’épouse du président américain Melania Trump. La First Lady est en retrait depuis quelques temps et pendant même la convention du Parti républicain qui s’est ouverte le lundi 24 août.

En savoir plus:

Leo Messi veut quitter le FC Barcelone, le club s’y oppose

MG300
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 991,754 other subscribers

Archives