Connect with us

Actualités

La Coordination Europe-Haïti (CoEH) s’inquiète des menaces dont est l’objet le RNDDH

Published

on

Juno7 - Haïti News -Actualités - Sport - Culture - Politique
Actimed_728

La Coordination Europe-Haïti (CoEH) dit s’inquieter des menaces subies le RNDDH et de la dégradation des droits humains en Haïti.

“Nous souhaitons attirer l’attention sur la situation difficile des défenseurs des Droits Humains en Haïti, ces derniers temps. Très récemment l’un d’entre eux, le RNDDH (Réseau National de Défense des Droits Humains) a subi des menaces et son bureau a même été l’objet de tirs dans la nuit du 10 au 11 mai 2020. Ces faits ont été dénoncés, tant par l’Office de Protection du citoyen (OPC) que par plusieurs organisations de la société civile, comme une persécution et une tentative d’intimidation”, a indiqué la Coordination Europe-Haïti (CoEH).

La Coordination Europe-Haïti (CoEH) estime que le RNDDH, joue depuis des années un rôle important de vigilance et de lanceur d’alertes sur les violations des Droits Humains en Haïti. Elle évoque les rapports détaillés et illustrés de témoignages recueillis suite aux massacres perpétrés dans les quartiers de La Saline en 2018, du Bel Air en 2019, des dossiers concernant les agissements des gangs armés et leur proximité avec certaines autorités de l’Etat ainsi que les dénonciations d’actes de corruption, de violations des droits des prisonniers et autres groupes vulnérables de la société.

Le Bigot

“Il est évident que cela puisse déplaire à certains et nous craignons que les attaques perpétrées contre le RNDDH ces derniers temps ne soient en rapport avec ses prises de position. Cet empressement de la part de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) concernant l’utilisation d’une subvention reçue par le RNDDH du BMPAB en 2016 et justifiée dans les détails auprès de la cour des comptes en 2018, ne serait-il qu’un moyen de réduire au silence et discréditer le RNDDH auprès de la population haïtienne et des organismes partenaires?”, s’interroge la CoEH

La coordination invite l’ULCC au devoir d’impartialité des enquêtes dans les dossiers de BMPAD et des fonds Pétrocaribe, et souhaite le retrait du mandat contre l’Administratrice du RNDDH. ” Il serait souhaitable qu’une enquête soit menée sur les responsables des tirs contre les locaux du RNDDH”, ajouté la Coordination Europe-Haïti (CoEH) qui encourage le RNDDH à poursuivre son “travail de défense et de promotion des droits humains et d’accompagnement du peuple haïtien dans sa quête de démocratie, de justice et de respect de la dignité humaine.”

A lire aussi: Attaque armée contre le RNDDH, Nenel Cassy accuse l’exécutif

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,255 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle