Connect with us

Hi, what are you looking for?

Angleterre

Covid-19: L’Angleterre accuse la Russie de vouloir voler des recherches sur un vaccin

Covid-19: L'Angleterre accuse la Russie de vouloir voler des recherches sur un vaccin

Covid-19:L’Angleterre accuse la Russie de vouloir voler des recherches sur un vaccin contre la Covid-19

La pandémie de la Covid-19 continue de progresser de manière fulgurante dans de nombreux pays à travers le monde. Alors que certains pays  se concentrent sur la conception d’un vaccin, d’autres essaient de voler les travaux des autres. C’est ainsi que des Hackers ont attaqué des organisations britanniques en vue de s’emparer des recherches concernant un vaccin contre la Covid-19. Londres pointe du doigt Moscou comme étant l’auteur de ces attaques.

Sans langue de bois, l’organisme gouvernemental britannique chargé de la cybersécurité a accusé ,le 16 juillet, des hackers russes de vouloir s’emparer des recherches destinées à trouver un vaccin contre la Covid-19.

Juno7 Pub

“Le groupe menaçant connu sous le nom d’APT29” ou encore des “Ducs” ou de “Cozy Bear”, “opère presque certainement dans le cadre des services de renseignement russes”, a affirmé dans un communiqué le National Cyber Security Centre (NCSC) qui ajoute que ce groupe s’en est également pris à des organisations américaines et canadiennes.

“Ce groupe de hackers utilise divers outils et techniques, notamment le spear-phisphing et des logiciels malveillants personnalisés connus sous les noms de “WellMess” et de “WellMail” “, a précisé le directeur des opérations du NCSC, Paul Chichester.

Dominic Raab, ministre britannique des Affaires étrangères (l’Angleterre), a jugé “totalement inacceptable que les services de renseignement russes ciblent ceux qui travaillent à la lutte contre la pandémie de coronavirus”, et affirmé que tôt ou tard,  ces hackers devront rendre des comptes.

Pour sa part, la Russie nie, par la voix du porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, toute implication dans cette tentative de vol de données. “Nous n’avons aucune information sur qui a pu hacker des sociétés pharmaceutiques ou des centres de recherches en Grande-Bretagne”, a-t-il indiqué en affirmant que Moscou développe déjà son propre vaccin et n’aurait nullement besoin de ce type d’informations.

“Ce message est une absurdité complète”, soutient-il. “Malheureusement, il est impossible de le qualifier autrement. La Russie compte les meilleurs virologues de la planète. Dans notre pays, ce vaccin en est au stade de développement le plus avancé. Et c’est un produit entièrement russe”, a-t-il  poursuivi.

Pour rappel, l’Angleterre a déjà accusé  Moscou d’ingérence. Londres estime que ” des acteurs russes” non identifiés ont cherché à interférer dans le scrutin de décembre 2019.

A lire aussi:

 

– Coronavirus – Vaccin – l’Angleterre – La Russie

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Plus de contenu

Monde

Belgique: deux hippopotames testés positifs au coronavirus Deux hippopotames se trouvant dans le zoo d’Anvers, au nord de la Belgique, ont été testés positifs...

Monde

Italie/Covid-19: un homme démasqué après avoir tenté de se faire vacciner avec un bras en silicone Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été...

Monde

Covid-19: en l’espace de 24 heures, la France a enregistré près de 50.000 nouveaux cas. Selon les derniers chiffres publiés par le Ministère de...

Santé

Omicron: un premier cas confirmé aux États-Unis. Le patient est placé en quarantaine à domicile. Les États-Unis ont confirmé ce mercredi le premier cas...