Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

Du 1er janvier au 15 décembre, 949 cas de kidnapping ont été recensés en Haïti, rapporte le CARDH

Insécurité: le kidnapping a augmenté de près de 300 % selon le CARDH

Du 1er janvier au 15 décembre, 949 cas de kidnapping ont été recensés en Haïti, rapporte le CARDH

Dans son rapport annuel qui présente la situation des droits humains en Haïti, le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH), rapporte qu’en 2021, Haïti est devenu le pays ayant le taux de kidnapping par habitant le plus élevé. « Du 1er janvier au 15 décembre, 949 rapts ont été recensés dont 55 ressortissants étrangers de cinq pays contre 796 en 2020. Ce bilan n’est pas exhaustif.

Le CARDH a recensé 65 cas de kidnapping en janvier, 50 en février, 27 en mars, 91 en avril, 51 en mai, 100 en juin, 31 en juillet, 73 en aout, 117 en septembre, 140 en octobre, 98 en novembre, 106 en décembre. « Ces chiffres ne sont pas exhaustifs et peuvent être révisés à la hausse», a noté l’organisme de défense de droits humains.

Juno7 Pub

« En effet, en général les parents des victimes ne portent pas plainte à la police, vu que des policiers sont dans l’industrie (une victime a publiquement expliqué que ses ravisseurs l’ont appelé et lui ont dit ce qu’elle avait raconté à la Direction centrale de la police judiciaire). Les bandits mettent en garde les victimes et leur famille contre toute dénonciation publique ou à la police. Le pays étant sous la loi des bandits, les victimes n’osent pas les dénoncer. En général, les femmes kidnappées, collectivement violées, ont peur de parler (stigmatisation…) », peut-on lire dans le rapport.

En outre, ajoute le CARDH, les enlèvements collectifs sont généralement comptabilisés à moins de 10%, sinon on atteindrait déjà 1. 500 enlèvements en moyenne.

Haïti est le pays le plus pauvre de la région et parmi ceux des plus pauvres au monde. En 2020, le PIB par habitant était de 2. 925 USD, le plus bas de la région d’Amérique latine et des Caraïbes et moins d’un cinquième de la moyenne des pays de la région qui est de 15. 092 USD39.

Le kidnapping plonge le pays davantage dans la misère « Le kidnapping est un facteur qui accentue la pauvreté en Haïti. Il touche particulièrement la classe moyenne (les socioprofessionnels) vivant dans la précarité. La rançon exigée va jusqu’à un million de dollars américains. Des victimes ont dû vendre ce qu’elles avaient, recourir à des prêts, des quêtes familiales… pour payer la rançon. Certaines ont laissé le pays après leur libération pour aller bosser dans de mauvaises conditions à l’étranger », a poursuivi le CARDH.

Insécurité: le kidnapping a augmenté de près de 300 % selon le CARDH

En savoir plus :

Jean Victor Généus a défendu la cause du pays à la conférence virtuelle sur la situation générale en Haïti

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Dimitry Charles (Rédacteur)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Insécurité

Le cri de détresse d’une mère pour sa fille Laura Erika Jorahua Flores enlevée le week-end dernier par des hommes armés. Laura Erika Jorahua...

Insécurité

Kidnapping: l’hôpital Bernard Mevs ferme ses portes, en signe de solidarité avec la SHP, pour exiger la libération du docteur Benetty Augustin enlevée depuis...

Sécurité

Victime d’un rapt, un jeune garçon de 19 ans a recouvré sa liberté grâce à la PNH La Police nationale d’Haïti (PNH) informe avoir...

Insécurité

Un bus de la compagnie Metro Tours détourné par des bandits armés avec à son bord plus d’une dizaine de passagers dont des missionnaires...