Connect with us

Hi, what are you looking for?

États-Unis

États-Unis: les prisonniers noirs reçoivent des peines plus longues que leurs homologues blancs

États-Unis: les prisonniers noirs reçoivent des peines plus longues que leurs homologues blancs
Crédit photo : ABC News

États-Unis : Les noirs et les latinos envoyés en prison reçoivent des peines plus longues que leurs homologues blancs condamnés pour des crimes similaires selon un rapport de Harvard Law School.

Massachussets, États-Unis.- Une étude de Harvard University révèle comment le racisme institutionnel s’est subtilement intégré dans le système judiciaire de l’État du Massachusetts aux États-Unis. Les noirs sont également plus susceptibles que les blancs d’être arrêtés et condamnés pour des accusations de drogue et d’armes selon cette étude.

La publication de «Disparités raciales dans le système de justice pénale du Massachusetts» coïncide avec le calcul racial américain résultant des meurtres par la police de George Floyd et d’autres Noirs américains. Les résultats ne devraient donc pas être surprenants.

« Les personnes de couleur sont surreprésentées à tous les stades du système pénal par rapport à leur part de la population dans l’État », a déclaré Felix Owusu, chercheur au programme de politique de justice pénale de l’université et auteur du rapport au Harvard Gazette.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Le rapport parle de la nécessité de considérer entièrement les politiques en dehors des tribunaux, comme la façon dont nous structurons nos communautés, économiquement, socialement, comment nous contrôlons nos communautés et quels types d’activités criminaliser du tout », a déclaré Félix Owusu au magazine de l’Université.

Le rapport de 100 pages met en évidence une analyse d’un an de plus d’un million de cas. Un examen des données de 2014 par la Massachusetts Sentencing Commission a révélé que l’État enfermait des Noirs à un taux près de 8 fois plus que celui des Blancs et des Latinos à 4,9 fois celui de leurs homologues blancs.

Les chercheurs ont déclaré avoir assumé la tâche après que le juge en chef Ralph D. Gants de la Cour Suprême du Massachusetts a demandé un examen plus approfondi des disparités.
Un rapport sur le service de police de Boston de 2007 à 2010 a révélé que les Noirs – qui représentent 24% de la population de la ville – représentaient 63% des personnes interrogées, arrêtées ou fouillées.

Les Latinos représentent 12% de la population mais ont été soumis à 18% de ces rencontres. « La disparité dans les recherches était plus compatible avec les préjugés raciaux qu’avec les différences de conduite criminelle », ont écrit les chercheurs de Harvard Law School.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les Noirs ont été condamnés en moyenne 168 jours de plus et les Latinos en moyenne 148 jours de plus que leurs homologues blancs. Les Noirs et les Latinos ont reçu des accusations initiales plus graves que les accusés blancs, annulant d’éventuels accords de plaidoyer et les exposant à des peines plus longues.

En savoir plus :

50 Cent distribue 30 mille dollars de pourboire dans un fast-food de Queens

Advertisement. Scroll to continue reading.
Written By

Plus de contenu

Actualités

Le principal inculpé dans le meurtre de l’Afro-américain George Floyd, l’ancien policier Derek Chauvin, a été libéré contre le versement d’une caution d’un million...

Éphéméride

Toussaint Louverture est considéré par certains historiens comme le brave rebelle qui a défié Napoléon pour mener la seule révolution réussie de l’histoire par...

Actualités

Naomi Osaka se retire du tournoi  Cincinnati pour protester contre les tirs de policiers contre Jacob Blake, le jeune Afro-Américain de 29 ans, grièvement...

États-Unis

100 personnalités afro-americaines appellent Joe Biden à choisir une vice-présidente noire. Cent hommes afro-américains ont publié lundi 10 août une lettre ouverte appelant le...