Connect with us

Tech

Facebook de nouvelles dispositions contre les impacts du Revenge Porn

Published

on

Condamné en juin 2015 par la justice des Pays Bas pour une affaire de « Revenge Porn », Facebook décide cette année de mettre en application une pilote qui permettra de prendre en main ces genres d’attaque.

Initiative plutôt tardive de la société de Mark Zukerberg quand on sait que les autres plateformes tels que Twitter et Google Plus ont depuis trois ans pris des mesures préventives contre cette affaire. Facebook a décidé de s’allier à eSafety, la Commission de protection de l’Australie afin de travailler sur un projet pilote. Le choix de l’Australie est plutôt justifiable car les jeunes filles internautes de ce pays sont reconnues comme les plus vulnérables. Au moins une Australienne sur cinq, dont la tranche d’âge varie entre 18 et 45 ans aurait été victime de ces genres d’attaque. Les réseaux tels que Facebook, Instagram et Messenger ont rejoint le gouvernement Australien dans cette lutte.

Dans un communiqué de presse, les membres du réseau social se sont exprimés ainsi : « Nous ne voulons pas que Facebook soit un endroit où les gens craignent que leurs images intimes soient partagées sans leur consentement. Nous travaillons constamment à prévenir ce genre d’abus et à garder ce contenu hors de notre communauté. Nous avons récemment annoncé un test un peu différent de ce que nous avons essayé par le passé. Même s’il s’agit d’un petit projet pilote, nous voulons être clairs sur son fonctionnement. »

Ils ont aussi précisé qu’il ne s’agit pour l’instant que d’un pilote limité ne concernant que l’Australie – et n’incluant pas les vidéos.

L’objectif de ce pilote est d’aider « à empêcher que des images intimes non consensuelles soient affichées et partagées sur Facebook, Messenger et Instagram. » Les Australiens craignant de voir des images intimes partagées sans leur consentement peuvent recourir à un dispositif spécialement mis en place par la Commission et Facebook. Les administrateurs ont rassuré que : « … les gens peuvent déjà signaler si leurs images intimes ont été partagées sur notre plate-forme sans leur consentement, et nous allons les supprimer et les hachurer pour empêcher tout partage ultérieur sur notre plate-forme. Avec ce nouveau petit pilote, nous voulons tester une option d’urgence permettant aux gens de fournir une photo de manière proactive à Facebook, afin qu’elle ne soit jamais partagée en premier lieu. Ce programme est complètement volontaire. C’est une mesure de protection qui peut aider à prévenir un scénario bien pire où une image est partagée plus largement. Nous sommes impatients d’obtenir des commentaires et de l’apprentissage. »

L’administration d’eSafety, via son formulaire, informe Facebook de la soumission d’une image, mais sans y avoir accès. Une fois la notification reçue, un représentant spécialement formé de l’équipe de Facebook examine et effectue un hash de l’image, ce qui crée une empreinte digitale illisible par l’humain. D’après les précisions de la firme Américaine

Ainsi seulement le hash de la photo est conservé, le hash servira plus tard à établir des comparaisons si jamais cette photo est à nouveau mise en ligne et toute similitude bloquera officiellement la nouvelle image. Une fois le hash calculé, Facebook contacte et informe l’internaute qui a soumis l’image intime dont il souhaite prévenir une diffusion. Et cela par le biais de l’e-mail sécurisé qu’il a fourni à l’eSafety. Il est demandé à l’utilisateur de supprimer la photo envoyée au départ par Messenger depuis son terminal. L’image effacée, Facebook la supprimera aussi de ses serveurs.

Pour l’heure ils l’ont rappelé que c’est au stade expérimental et n’ont pas précisé si et quand le processus pourrait être étendu à d’autres pays.

Lu 681 fois

Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Go Mobile

Suivez-nous sur Twitter

Sponsor

Top de la semaine

error: Content is protected !!