Connect with us

Actualités

Haïti-Crise: dimanche 10 février, le calme apparent n’a pas fait long feu

Published

on

Dimanche, le pays a connu une matinée apparemment calme après trois jours de protestations intensives contre Jovenel Moïse.

Des chrétiens ont eu la chance de prendre le chemin de l’église. Dans certains temples de la région métropolitaine de Port-au-Prince, les cultes ont été écourtés. Réalité oblige.

Quelques dépôts ont ouvert leur porte. Le petit commerce a fonctionné timidement. Les gens ont profité de ce moment de répit pour s’approvisionner en prévention à toute éventuelle reprise des protestations. Ils ont eu un bon flair car les militants n’ont pas de temps pour reprendre la mobilisation en plusieurs endroits du pays.

En milieu de journée, des foyers de tension ont signalés à Carrefour de l’aéroport, Cap-Haitien, Carrefour, Champ de Mars, plusieurs dizaines de personnes ont regagné les rues.

Une personne est morte à Ouanaminthe, plusieurs véhicules sont incendiés à Delmas 18 et à Lalue.

Parallèlement, les manifestants de Carrefour ont pris la direction de Portail Légoâne. Ils comptaient se rendre au Champ de Mars. Une situation de panique a régné ce matin au niveau du marché Salomon.

Des pneus enflammés, des barricades sont remarqués au niveau de Delmas 75. La route de Delmas est presque vide.

L’opposition démocratique de son côté, maintient toujours son mouvement »Pays lock ». Par la force des choses, 7 Mairies du pays annulent les activités précarnavalesques de ce dimanche. Les autorités sont jusqu’ici incapables de changer la donne. Ainsi, tout porte à croire que le pays connaîtra une nouvelle semaine de tension.

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!