You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Actualités

Haïti-Incendie à Radio Kiskeya: des hommes d’état se sympathisent avec la famille de la radio de l’île

Published

on

Les réactions continuent d’affluer après le gigantesque incendie ayant dévasté le bâtiment logeant radio Kiskeya à la rue Villemenay, dans la nuit du 21 décembre 2018.

Dans un premier temps, le Président Jovenel Moïse et le Premier Ministre ont témoigné leurs profondes sympathies à toute l’équipe avant de se rendre sur les lieux du sinistre le soir même.

« L’incendie de radio Kiskeya m’afflige énormément. l’État fera tout pour réhabiliter ce patrimoine national », lit-on dans le tweet du Premier Jean Henry Céant.

Dans la journé du samedi 22 décembre, moins de 12 heures après, c’est au tour des présidents des chambres, Joseph Lambert et Gary Bodeau. « Il n’y a pas de mots pour les grandes douleurs. Ce patrimoine ne doit pas rester sous les cendres, a tweeté le président du sénat. Pour le député de Delmas, « c’est l’effort de toute une vie qui est parti en fumée ».

Les anciens présidents Michel Joseph Martelly et Jocelerme Privert ont abondé dans le même sens.

« J’exprime mes sympathies à toute l’équipe de radio Kiskeya », a écrit le 56e président d’Haïti sur son compte tweeter dans la même soirée.

Pour sa part, l’ex président provisoire a choisi de publier une note dans laquelle il dit partager la douleur de la famille Kiskeya en réitérant son plein support aux propriétaires particulièrement à Liliane Pierre Paul.

« Radio Kiakeya a été et est aujourd’hui encore le média, la voix et le compagnon de route des militants pour la démocratie et l’État de droit »a-t-il écrit.

Depuis hier soir, des personnalités de toutes tendances expriment leur solidarité à l’endroit des responsables de radio Kiskeya dont les locaux sont partis en fumée lors d’un incendie qui a éclaté dans une maison voisine appartenant au citoyen Claudy Morancy aux environs de 9h. La police scientifique a été remarquée ce samedi 22 décembre sur le site. L’enquête policière sur cet incendie qui a ravagé radio Kiskeya est déjà en cours.
Souhaitons que cette solidarité continue jusqu’au relèvement de ce symbole de lutte pour la liberté d’expression en Haïti.

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!