Connect with us

Religion

Haïti-Religion : Mackenson Dorilas « le prophète sans scrupules » nouvelle star des réseaux sociaux

Published

on

Depuis quelques semaines, le nom de Mackenson Dorilas, un certain prophète évangélique opérant à « l’église de Dieu les envoyés » sise à Clercine, est devenu le nouveau sujet à débat au sein de la société haïtienne. Et c’est de bonne guère puisque les vidéos de ses cultes tournent en boucle sur les médias sociaux et en dessous desquelles les commentaires, favorables et défavorables sont légion.

Qui est ce jeune homme ? D’où vient-il ? D’où viennent ses pouvoirs ?

Mackenson Dorilas est ce jeune homme de 32 ans, célibataire, originaire de jérémie (département de la Grande-Anse) qui se réclame l’identité de prophète évangélique dont les services sont très sollicités par des milliers de fidèles. Couramment aussi par des officiels et des gens cultivés qui auraient des persécutions maléfiques, pour le répéter platement. Il affirme avoir été choisi dès son enfance par un esprit qui le possédait au moment où il a été cherché de l’eau dans une rivière. Cet esprit voulait à ce moment-là, le protéger d’une attaque démoniaque. Et depuis, il se voit capable d’opérer des miracles, guérir des malades, chasser des démons et prononcer des prophéties. À seulement 15 ans, il était déjà responsable d’une église.

Mackenson le prophète punaise

Si la science a encore du mal à trouver un remède efficace pour combattre le VIH-SIDA, notre Mackenson lui, a déjà résolu ce problème. Sa recette miracle à base de 21 punaises, peut effacer illico la trace de ce virus du sang d’un séropositif rassit.  De fait, il l’a déjà prescrit à plusieurs personnes même si ces dernières n’ont encore rien révélé sur l’efficacité de ce médicament.

Selon ses dires, tout ce que Mackenson Dorilas dit ou fait est dirigé par l’esprit. Il est cet homme ayant le privilège de converser en temps voulu avec des anges. Il s’enorgueillit d’être le seul haïtien à recevoir ce don du ciel. Pour protéger ses fidèles Mackenson affirme être capable du pire. Pour cela, il dit n’avoir aucun problème que certaines personnes l’attribuent le qualificatif « diable ». Et un jour, en plein culte, il a dit l’endosser avec fierté et a été ovationné par ses fidèles.

Mackenson le prophète sans scrupules et impoli

Mackenson est ce prophète évangélique qui encourage les fidèles de son église à l’adultère et à la fornication. Spécialement pour la période de la rentrée des classes, lors d’un culte, il a clairement demandé à ses fidèles d’aller offrir une partie de jambes en l’aire aux directeurs d’écoles si elles n’ont pas les moyens économiques pour payer l’écolage de leurs enfants. S’agissant des femmes mariées, il les a suggéré de faire la même chose en leur interdisant de ne rien dire à personne.

Cette question avait suscité beaucoup de réactions chez certains chrétiens et leaders évangéliques. Une polémique s’en est suivie depuis. Des chrétiens de la communauté protestante tirent à boulets rouges sur le prophète.

Contrairement aux autres prophètes de son ère, Mackenson a un mode opératoire particulier.  Si ses pairs font des efforts pour ne pas trop paraître vulgaires, impolis ou grossiers lorsqu’ils s’adressent à leurs fidèles ou à ceux qui viennent solliciter leurs services, le prophète bogosse, comme il se surnomme, n’en fait pas d’économie de mots ni d’expressions désobligeantes. Avec son langage tranchant il leur dit souvent les quatre vérités avant de faire son intervention. Et si vous avez l’intention de lui rendre visite un jour, ne vous étonnez pas s’il vous traite de « perfide ou du pire ».

Mackenson le nouveau phénomène des réseaux sociaux

Les cultes du prophète sont diffusés régulièrement en direct sur Facebook. Satisfait de sa notoriété acquise grâce à la magie de la technologie, le prophète prend souvent du temps pour s’adresser à ses « followers ». Il les envoie des salutations et parfois même des prophéties. Chaque jour, sa popularité augmente considérablement.

Mackenson dans le collimateur de la justice

La justice haïtienne et les autorités du ministère des cultes semblent être les dernières instances à entendre parler du phénomène Mackenson. Pour mieux s’informer du personnage tant vénéré par ses fidèles, le commissaire du gouvernement de la Croix- des-Bouquets, Yvon Jean Noël, l’avait invité le mardi 11 septembre en son parquet. Après avoir boudé l’invitation du ministère des cultes la veille, le prophète, accompagné d’une batterie d’avocats, s’est présenté au parquet même s’il n’a pas été en mesure de présenter les papiers qui lui ont été délivrés par les institutions étatiques compétentes l’autorisant à travailler comme pasteur assermenté.

Pour faire suite à son dossier, le commissaire lui impose un délai d’un mois pour lui communiquer ces pièces s’il ne souhaite pas voir l’action publique mise en mouvement contre lui pour entre autres usurpation de titre.

Par rapport à cette nouvelle tournure que prend le cas Mackenson Dorilas, plus d’un craignent déjà une mauvaise fin du règne du prophète. Attendons-voir !

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!