Connect with us

Actualités

Lancement officiel des négociations pour la formation du gouvernement d’union nationale

Published

on

Lait Bongu
24 heures après la rencontre entre la Passerelle et le Président Jovenel Moïse, les discussions pour la Formation d’un nouveau gouvernement à la fin de l’année 2019 vont démarrer officiellement, ce mardi , sous l’égide de la Représentante des Nations Unies en Haiti Mme Helen La Lime, à la Nonciature apostolique, a appris Juno7.

Le PHTK et alliés signataires de l’Accord KINAM , certaines entités politiques de l’opposition et de la Société Civile signataires de l’Accord de Marriott comme Mache Kontre, (Fusion, OPL), Bloc Démocratique et la Passerelle sont entre autres les partis politiques et structure de la société civile qui prendront part aux négociations pour la formation du gouvernement de l’Union nationale.

D’autres groupes politiques modérés de l’opposition comme Inifos de Paul Denis , KONA de Joseph Lambert , le RDNP dirigé par Eric Jean Baptiste doivent prendre part aussi à ces discussions.

Le Bigot

Le président de la République, Jovenel Moïse, aura ses représentants à cette réunion qui doit durer 2 jours , Mardi et Mercredi.

A noter que l’Ambassadrice des États-Unis en Haïti, Michele Sison sera également présente. Les États- Unis d’Amérique et les Nations-Unies travaillent du bec et des ongles afin de contribuer à doter le pays d’un Gouvernement d’union nationale d’ici la fin de cette année.

Par ailleurs, les principales forces de l’opposition réunies au sein du Secteur Démocratique et populaire, de l’Alternative Consensuelle et de l’opposition institutionnelle ne participeront pas à cette initiative.

Les leaders de l’opposition dont André Michel, Nenel Cassy, Youri Latortue, Evalière Beauplan, Antonio Cheramy,Marjorie Michel ,Serge Jean Louis ,Jean Charles Moïse,Antoine Augustin ont rejeté d’un revers de main l’idée de cohabiter avec Jovenel Moïse à travers un gouvernement. Ils ont, parallèlement publié un calendrier annonçant les activités de l’opposition pour les deux prochaines semaines . Ils ont aussi annoncé une journée de mobilisation baptisée journée nationale de mobilisation pour la consolidation de l’indépendance de la République d’Haiti, le 1er janvier 2020.

Rappelons que les leaders politiques modérés tels que Joseph Lambert du KONA, Paul Denis de l’INIFOS et Éric Jean Baptiste ne sont pas signataires des accords de Marriott et de Kinam.

Emmanuel Thélusma

Advertisements
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,982 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle