Connect with us

Actualités

Le PM Jouthe et le RNDDH exigent une enquête sur la bastonnade suivi de l’arrestation de Patrick Benoît

Published

on

Le PM Jouthe et le RNDDH exigent une enquête sur la bastonnade suivi de l'arrestation de Patrick Benoît
MG Motors 720

Le PM Jouthe et le RNDDH condamnent le fait que Patrick Benoît a été battu par des agents de l’ordre puis placé en garde à vue.

Après avoir vu les images circulant sur les réseaux sociaux montrant le citoyen Jean François Patrick Benoit couvert de sang, pieds et mains liés avec une corde, le premier ministre Joseph Jouthe s’est levé la voix pour condamner les faits.

“C’est inacceptable et inhumain le traitement qui a été infligé aujourd’hui au sieur Patrick Benoit. J’ai instruit le Ministre de la justice de diligenter une enquête pour que lumière soit faite sur ce dossier dans un délai ne dépassant pas un mois. Aucune société démocratique ne saurait tolérer de pareils actes. D’autant plus, la force utilisée était disproportionnée”, a écrit PM Jouthe Joseph  sur son compte Twitter.

Actimed_728

Le traitement infligé à cet homme de 64 ans s’ajoute à la longue liste des actes de violation des droits humains dans le pays. Pierre Espérance, secrétaire général du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) dit s’attendre à une enquête qui puisse répondre à certaines questions comme : est-ce le juge de paix titulaire de Delmas a agi dans sa juridiction ? Ou quel rôle a joué la police dans cette bastonnade ?

“Nous exigeons justice pour le citoyen Patrick Benoît et des sanctions de la part du conseil supérieur du pouvoir judiciaire et de l’inspection générale de la PNH contre les policiers et magistrats impliqués dans ce dossier “, a déclaré Pierre Espérance qui a aussi abordé l’épineuse question des conflits terriens dans le pays où des autorités veulent faire main basse sur les propriétés de plusieurs citoyens.

Rappelons que des individus armés qui ont accompagné le mardi 5 mai le juge de paix Vrignau Ricot ont envahi le village des Palmes, une propriété de la famille Benoit située à Vivy Mitchell, ils ont sévèrement battu Jean François Patrick Benoit, l’un des héritiers. Le juge de paix Vrigneau Ricot entendait faire exécuter un ordre de justice en faveur de la famille Laurenceau dans le cadre d’un conflit terrien avec la famille Benoit.

A lire aussi : Conflit terrien à Vivy Mitchell: Patrick Benoît sévèrement battu et placé en garde à vue

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,007 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle