Connect with us

Actualités

Le sécretaire d’Etat, Eddy Jackson Alexis, dénonce les agressions contre des journalistes et travailleurs de la presse

Published

on

Le sécretaire d'Etat, Eddy Jackson Alexis, dénonce les agressions contre des journalistes et travailleurs de la presse 28
Jac

Depuis le début des mouvements de protestation visant la démission du Président Jovenel Moïse du pouvoir, journalistes et travailleurs de la presse font d’énormes sacrifices en vue d’apporter l’information utile jusque chez les auditeurs. Parallèlement à ce travail difficile, ils font souvent l’objet de menaces et d’agressions physiques de toutes sortes dans l’exercice de leur profession. Une réalité dénoncée par les médias, des organismes de défense des Droits Humains et des institutions publiques.

C’est le cas du Bureau du Secrétaire d’Etat à la Communication qui, dans une note acheminée à la rédaction de Juno7, a exprimé ses plus vives inquiétudes face aux difficultés rencontrées, par de nombreux journalistes et travailleurs de la presse, tant dans la capitale que dans les villes de province dans l’exercice de leur profession permettant à la population d’avoir accès à une information de qualité et en toute indépendance.

Dans ce document portant la signature du Secrétaire d’État Eddy Jackson Alexis, le BSEC dénonce avec la dernière rigueur toutes les agressions contre les journalistes et travailleurs de la presse libre dans une conjoncture tumultueuse, se matérialisant par des attaques verbales et contre leurs installations, propos injurieux, provocations et menace sur leur vie.

“Le Bureau du Secrétaire d’Etat à la Communication tout en présentant ses sympathies aux journalistes victimes ainsi qu’à leurs familles, réaffirme la volonté du Gouvernement de la République de garantir la liberté irréductible de la presse, le droit à l’information et la tolérance politique conformément à la Constitution et aux droits fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme”, conclut le Bureau du Secrétaire d’Etat à la Communication.

Jac

Notons que cette note est apparue moins de 48 heures avant les funérailles de Néhémie Joseph, journaliste et correspondant de Radio Méga à Mirebalais, tué par balle dans des conditions non encore élucidées. La mort de Néhémie porte à 3, le nombre de journalistes tués sous la présidence de Jovenel Moïse.

MG300
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,097 other subscribers

Archives